AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [RP] Coupure de presse où l'on parle de [...]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Aelig
Bourgeois
avatar

chez moi : Genève
qualité particulière : Tribun
inscription le : 22/02/2011

MessageSujet: Re: [RP] Coupure de presse où l'on parle de [...]   Sam 1 Juin - 9:12

Citation :


Oui c'est ce que je disais, il a perdu quelques miches de pain. Un bon gars, ils nous en veut pas, j'étais prêt à le rembourser.

Euh... Quels alliés ?

Je veux bien aussi recevoir ce courrier.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Leamance
Bourgeois
avatar

chez moi : Genève
qualité particulière : néant
inscription le : 20/10/2012

MessageSujet: Re: [RP] Coupure de presse où l'on parle de [...]   Jeu 6 Juin - 13:22

Citation :
06/06/1461 Il governo provvisorio di Friburgo

Nelle condizioni imposte dall'Imperatore alla Confederazione Elvetica vi era anche l'insediamento di un governo provvisorio con il compito di amministrare gli affari e gli interessi elvetici, fino a quando non saranno spazzate via le ultime sacche di resistenza dei briganti.
Un recente articolo francese "Embuscades dans les Alpes" oltre a diversi errori che vanno segnalati, come presentare Gandalf il Bianco come attuale Doge di Genova e Carmenca come Ciambellano di Milano (non lo sono più da tempo), parlava di guerra assimetrica, imboscate ai rifornimenti imperiali, boicottaggio del governo centrale invitando i cittadini a non lavorare nelle miniere, a lavorare nei propri campi, a non assumere, boicottare le imposte sulle taverne, etc.
In Italia sono giunte finora poche notizie su queste vicende e quasi nessuna ufficiale, ma la chiusura delle frontiere milanesi e genovesi verso la Savoia, una segnalazione del governo milanese su un azione militare che aveva recuperato parte del bottino, la messa fuori legge del MAI (movimento anti imperialista) fa pensare che qualcosa stia accadendo sul serio.
Chiediamo al capo del governo provvisorio svizzero, il Marchese Margab, come stanno andando realmente le cose nelle terre elvetiche.

D: Buongiorno Marchese, penso che non servano le presentazioni. La prime domande sono ovvie: cosa ci fate Voi a capo del governo svizzero, quale ruolo avete nell'organigramma imperiale ed il vostro attuale ruolo è frutto del caso o di un piano ben preciso?

R: Io e i Semper Fidelis siamo arrivati in Svizzera chiamati da Sua Maestà, dopo essere diventato sindaco di Ginevra prima e Friburgo poi, ho preso il controllo del Consiglio sostituendo quello provvisorio precedente.
In questo momento sono un Generale Imperiale e si, il mio ruolo attuale è frutto di un piano ben preciso e stabilito.
Io inoltre sono stato incaricato da Sua Maestà di guidare la difesa e la messa in sicurezza dei territori elvetici.

D: Nell'attuale governo provvisorio vi sono moltissimi genovesi, a guardare i nomi parrebbe di vedere un governo genovese al completo, persone molto esperte ma non sarebbe stato meglio ripartire i membri tra i vari Stati partecipanti alla conquista di Friburgo?

R: Questo non è possibile, il Consiglio viene scelto tra i membri dello stesso Esercito, in ogni caso in Svizzera per la prima volta abbiamo potuto vedere armate e soldati provenienti da quasi ogni parte dell'Impero, una vera dimostrazione di coesione e unità d'intenti.

D: In calce all'articolo abbiamo parlato di azioni di disturbo verso le truppe imperiali in Svizzera ed il governo che voi guidate, è vero tutto questo? Ritenete che siano pochi o tanti gli svizzeri che partecipano a queste azioni? quali sono queste azioni? Stanno avendo successo? Che misure avete preso?

R: Nessuno qui ha mai pensato che la guerra fosse finita, mantenere il controllo dei territori conquistati è forse più difficile che conquistarli, eravamo preparati ad affrontare le situazioni più disparate anzi personalmente credevo che avremmo assistito ad azioni più pressanti, invece abbiamo assistito a qualche raro episodio di brigantaggio niente di particolarmente eclatante tranne che negli immediati primi due giorni.
Sono state prese naturalmente alcune misure.

D: Il governo provvisorio dovrebbe essere limitato nel tempo. Prevedete già la data della vostra partenza? pensate che vi sarà un avvicendamento?

R: Non posso rispondere, naturalmente.
Tutto viene deciso nel Consiglio di Guerra con la supervisione dell'Imperatore che ha naturalmente l'ultima parola.
Devo dire che Sua Maestà si fida ciecamente dei pareri dei suoi Generali e Consiglieri.

D:Nel Decreto imperiale si parlava di cittadini svizzeri che avrebbero dovuto lavorare con il governo provvisorio prima del passaggio di consegne. E' già iniziata questa collaborazione e sarete voi a gestire il governo provvisorio fino al completo passaggio di consegne?

R: Io sono un soldato, non seguo la politica, posso solo dire che alcuni Svizzeri stanno aiutando le operazioni garantendo cibo e collaborazione.
Naturalmente questa delicata parte delle operazioni è seguita dall'efficiente staff diplomatico del Consiglio Imperiale.
La Confederazione Elvetica era diventata il punto di ritrovo e fuga di bande di eretici, briganti e di gruppi pericolosi. questo non piaceva a tutti, alcuni svizzeri temevano che prima o poi vi sarebbe stata la reazione dell'Impero, il futuro della Confederazione è in mano loro, sono loro che dovranno isolare chi pensava di vivere assaltando, prevaricando e derubando.

D: una paio di domande un po' cattive: qualcuno pensa che la guerra contro il Regno di Francia non sia stata un successo e la guerra contro gli svizzeri sia stata in un certo modo un ripiego, cosa ne pensate? qualcuno pensa che sarebbe stato più semplice o giusto concedere alla Confederazione Elvetica l'indipendenza come venne fatto con la Provenza, cosa ne pensate?

R: A dire il vero la guerra tra Impero e Regno di Francia non è mai nemmeno iniziata quindi nessun successo ma anche nessun insuccesso.
Questa guerra non è una guerra di ripiego.
Attenzione, questa guerra non nasce per indipendenza si o no, questa guerra nasce in seguito a continui assalti e rapine, questa guerra nasce in reazione a ripetuti episodi di pirateria, la guerra nasce perché il governo elvetico continuava a dare asilo e protezione a ribelli e briganti.
Dopo numerosi ultimatum l'Imperatore non poteva che intervenire in protezione dei territori dei suoi vassalli martoriati da questi assalti e da questi continui episodi di violenza.

Aggiungo una cosa forse sottovalutata,questa guerra segna una data forse storica, forse per la prima volta abbiamo visto schierati soldati provenienti da ogni angolo dell'Impero e scusate non è davvero poco senza sottovalutare che soldati italici fino a ieri antagonisti o rivali si ritrovano qui a combattere fianco a fianco, magari non amici ma comunque fianco a fianco.
Questa guerra forse segna come mai prima d'ora unità e compattezza tra anime tanto diverse, oggi forse possiamo per la prima volta dire che esiste un Impero forte, coeso e organizzato.

(la traduction google est compréhensible)

_________________

Genève c'est pas un bureau, c'est une âme, c'est un poème. Que dis-je? une Ode à la Liberté, une Onde de Vie. En prose, en vers, et contre tous.
Revenir en haut Aller en bas
musartine
Bourgeois
avatar

chez moi : pas loin du gibet
qualité particulière : milite pour le droit d'être multicentenaire
inscription le : 04/05/2012

MessageSujet: Re: [RP] Coupure de presse où l'on parle de [...]   Lun 10 Juin - 19:36

Faudrait que Genève ait un droit de réponse à ces torchons.
C'est possible ça ?
Revenir en haut Aller en bas
zarathoustra
Bourgeois
avatar

chez moi : Genève
qualité particulière : Avoyer
inscription le : 01/01/2010

MessageSujet: Re: [RP] Coupure de presse où l'on parle de [...]   Lun 10 Juin - 21:41

L'AAP italienne est apparemment aux mains des impériaux. Les différentes sections de l'AAP sont très cloisonnées en fonction des langues. Il est évident qu'un tel article, clairement partisan ne serait pas passé en zone francophone (surtout le dernier paragraphe). L'AAP est sensée être neutre, et n'être pas une tribune. Pour toute réclamation, vous pouvez contacter Silanie, mais je crois qu'elle n'est patronne que de la zone dite impériale francophone.

Je n'ai pas râlé, parce qu'on me laisse publier mes articles tels quel, sans venir me chercher des poux, ce qui était autrefois le cas, et c'est assez relaxant de ne pas avoir à tergiverser des jours pour publier.

Sinon, j'ai envie de dire ce que je disais à tous ceux qui me faisaient des remarques pour dire que mes articles étaient trop engagés: "prenez la plume"! L'AAP recrute en permanence, en zone francophone on manque d'effectifs.

On peut organiser une entrevue. Normalement, pour faire une entrevue, il faut recevoir quelqu'un qu'on déteste, sinon c'est veule, comme celle de Margab. J'en ai fait une seule, c'était avec MrGroar. Mais pourquoi pas tenter avec Germaine?
Revenir en haut Aller en bas
musartine
Bourgeois
avatar

chez moi : pas loin du gibet
qualité particulière : milite pour le droit d'être multicentenaire
inscription le : 04/05/2012

MessageSujet: Re: [RP] Coupure de presse où l'on parle de [...]   Lun 10 Juin - 22:06

d'accord, je comprend mieux.

donc oui, tant que tu as la possibilité de pouvoir écrire comme tu le souhaites, autant sauvegarder cela.

Si tu peux tenter une entrevue avec Germaine, moi je dis que ça serait très bien.

Germaine ... t'en pensses quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Germaine
Bourgeois
avatar

chez moi : Chez les putois, en mission pour Deos
qualité particulière : Bombasse sessuelle
inscription le : 23/01/2013

MessageSujet: Re: [RP] Coupure de presse où l'on parle de [...]   Mar 11 Juin - 2:30

Ben j'veux bien... faudra que j'parle correc' ?
Revenir en haut Aller en bas
Germaine
Bourgeois
avatar

chez moi : Chez les putois, en mission pour Deos
qualité particulière : Bombasse sessuelle
inscription le : 23/01/2013

MessageSujet: Re: [RP] Coupure de presse où l'on parle de [...]   Mar 11 Juin - 4:26

Bon, j'ai traduit l'entrevue d' la KAP avec Margab.

Citation :
Dans les conditions imposées par l'empereur à la Confédération Helvétique il y avait aussi l'installation d'un gouvernement provisoire avec le devoir d'administrer les affaires et les intérêts helvétiques, jusqu'à ce que les derniières poches de résistance des brigands ne seront pas balayées ailleurs.
Un article récent français "Embuscades dans les Alpes" au-delà des différentes erreurs qui doivent être signalées, comme présenter Gandalf le Blanc comme actuel Doge de Gênes et Carmenca comme Chambellan de Milan, qui ne le sont plus depuis quelque temps, il parlait de guerre asymétrique, embuscades aux ravitaillements impériaux, boycottage du gouvernement central qui en invite les citoyens à ne pas travailler dans les mines, à travailler dans leurs propres champs, à ne pas assumer, boycotter les impôts sur les tavernes, etc.

En Italie peu de nouvelles sont jusqu'à présent parues sur ces événements et presque aucune officielle, mais la fermeture des frontières milanaises et génoises vers la Savoie, une communication du gouvernement milanais sur une action militaire qui avait récupéré une partie du butin, la mise hors la loi du mouvement anti impérialiste font penser que quelque chose de sérieux se prépare.

Nous demandons au chef du gouvernement provisoire suisse, le Marquis Margab, comment les choses se passent réellement dans les terres helvétiques.


- Bonjour Marquis, je pense qu'il est inutile de faire les présentations. Les premières questions sont évidentes: que faites-vous à la tête du gouvernement suisse, quel rôle avez vous dans l'organigramme impérial et votre rôle actuel est-il le fruit du hasard ou d'un plan bien précis?

- Nous, Semper Fidelis , sommes arrivés en Suisse sur appel de Sa Majesté. Après avoir été maire de Genève, puis de Fribourg, j'ai pris le contrôle du Conseil en remplaçant le précédent provisoire.
En ce moment je suis Général Impérial et oui, mon rôle actuel est le fruit d'un plan bien précis et établi.
J'ai en outre été chargé par Sa Majesté de guider la défense et la sécurité des territoires helvétiques.


- Dans le gouvernement provisoire actuel il y a beaucoup de Génois, à regarder les noms il semblerait y voir un gouvernement génois au complet, gens très experts mais est-ce qu'il n'aurait pas mieux valu répartir les membres entre les différents États participant à la conquête de Fribourg?

- Cela n'est pas possible, le Conseil est choisi entre les membres de la même Armée. En tout cas en Suisse, pour la première fois nous avons pu voir armées et soldats provenant de presque chaque partie de l'empire, une vraie démonstration de cohésion et unité de buts.

- En bas de page de l'article, on a parlé d'actions, de troubles envers les troupes impériales en Suisse et le gouvernement que vous guidez, est-ce que tout ceci est vrai? Vous croyez que les Suisses qui participent à ces actions soient nombreux ou pas? quelles sont ces actions? Ont-ils du succès? Quelles mesures avez-vous prises?

- Personne n'a jamais pensé ici que la guerre fût finie, maintenir le contrôle des territoires conquis est peut-être plus difficile que les conquérir, nous étions préparés à affronter les situations les plus disparates. Mieux, je croyais personnellement que nous aurions assisté à des actions plus pressantes, nous avons par contre assisté à quelques rares épisodes de brigandage, rien de particulièrement excitant, hormis les deux premiers jours.
Quelques mesures ont naturellement été prises.


- Le gouvernement provisoire devrait être été limité dans le temps. Est-ce que vous prévoyez déjà la date de votre départ? vous pensez qu'il y aura une alternance?

- Je ne peux pas répondre, naturellement.
Tout est décidé au Conseil de Guerre avec la supervision de l'empereur qui a le dernier mot naturellement.
Je dois dire que Sa Majesté se fie aveuglément aux avis de ses Généraux et Conseillers.

- Dans le Décret impérial il était mentionné que des citoyens Suisses auraient dû travailler avec le gouvernement provisoire au premier passage de relais. Cette collaboration est-elle déjà commencée et serez vous amené à gérer le gouvernement provisoire jusqu'au complet passage de relais?

- Je suis un soldat, je ne suis pas la politique, je peux dire seulement que quelques Suisses sont en train d'aider les opérations en garantissant nourriture et collaboration.
Cette partie délicate des opérations est suivie du staff diplomatique efficace du Conseil Impérial naturellement.
La Confédération Helvétique était devenue le point de rencontre et fuite de bandes d'hérétiques, brigands et de groupes dangereux. cela ne plaisait pas à tous, quelques Suisses craignaient qu'il aurait eu tôt ou tard la réaction de l'empire, l'avenir de la Confédération est dans leurs mains, ils sont conscients qu'ils devront isoler ceux qui pensaient vivre en prenant d'assaut, abusant de leur pouvoir et volant.


- Quelques questions un peu méchantes : certains pensent que la guerre contre le Royaume de France n'a pas été un franc succès et que la guerre contre les Suisses était, d'une certaine manière, un pis-aller. Qu'en pensez-vous ?
N'aurait-il pas été plus simple, ou plus juste, d'accorder à la Confédération Helvétique l'indépendance comme cela fut fait avec le Provence, qu'en pensez-vous?

- À vrai dire la guerre entre Empire et Royaume de la France n'a jamais commencé non plus donc aucun succès mais aussi aucune défaite.
Cette guerre n'est pas une guerre de pis-aller.
Attention, cette guerre n'est pas née pour l'indépendance ou pas, cette guerre est née à la suite d'assauts continus et vols, cette guerre est née en réaction aux épisodes répétés de piraterie, la guerre est née parce que le gouvernement helvétique continuait à donner asile et protection à rebelles et brigands.
Après de nombreux ultimatums l'empereur ne pouvait qu'intervenir en protection des territoires de ses vassaux tourmentés par ces assauts et ces épisodes continus de violence.

J'ajoute une chose peut-être sous-estimée : cette guerre marque une date peut-être historique, peut-être pour la première fois nous avons vu rassemblés soldats provenant de chaque coin de l'empire et, vous m'excusez, on ne doit pas ignorer que des soldats italiques, jusqu'à hier opposés ou rivaux, se retrouvent ici à combattre côte à côte, peut-être pas amis mais de toute façon côte à côte.
Cette guerre marque peut-être la première heure d'une unité et d'une cohésion entre âmes très différentes, aujourd'hui nous pouvons, pour la première fois peut-être, dire qu'un Empire fort existe, cohérent et organisé.
Revenir en haut Aller en bas
zarathoustra
Bourgeois
avatar

chez moi : Genève
qualité particulière : Avoyer
inscription le : 01/01/2010

MessageSujet: Re: [RP] Coupure de presse où l'on parle de [...]   Mar 11 Juin - 8:46

Merci! Tu peux proposer la traduction à l'AAP impériale, tu seras payée. A vue de nez, il y en a pour une quarantaine d'écus.

Pour l'entretien, je le fais en direct [via un site de chat, juste un clic à faire]. Dis-moi quand tu es libre, moi je le suis à partir de 18h, je le serais davantage demain.

A toi de voir le parler que tu adoptes, quoi qu'il en soit il est possible que je lisse un peu avant publication pour meilleure lecture, je te ferai lire la version finale pour accord avant de la soumettre à l'AAP.
Revenir en haut Aller en bas
Germaine
Bourgeois
avatar

chez moi : Chez les putois, en mission pour Deos
qualité particulière : Bombasse sessuelle
inscription le : 23/01/2013

MessageSujet: Re: [RP] Coupure de presse où l'on parle de [...]   Mar 11 Juin - 12:01

Bah c'est comme tu veux Zarat. Demain, oui, ça m' va.

J'savais pas qu' c'était payé à l'AAP. Du coup j' l'envoie. Merci.
Revenir en haut Aller en bas
zarathoustra
Bourgeois
avatar

chez moi : Genève
qualité particulière : Avoyer
inscription le : 01/01/2010

MessageSujet: Re: [RP] Coupure de presse où l'on parle de [...]   Mer 12 Juin - 14:43

Je vois que ta traduction est passée, mais dans des conditions anormales: pas de titre, pas de signature... Est-ce que tu as été payée?

Pour l'entrevue, vers 17h ça te va?
Revenir en haut Aller en bas
Germaine
Bourgeois
avatar

chez moi : Chez les putois, en mission pour Deos
qualité particulière : Bombasse sessuelle
inscription le : 23/01/2013

MessageSujet: Re: [RP] Coupure de presse où l'on parle de [...]   Mer 12 Juin - 16:12

Oui j'ai été payée... Le titre, c'est ainsi que j'ai dû poster selon la demande de Silanie. Et parution en "zone" franche. Mais bon...


Sinon pour l'entrevue à 17 heures, ça me convient.
Revenir en haut Aller en bas
zarathoustra
Bourgeois
avatar

chez moi : Genève
qualité particulière : Avoyer
inscription le : 01/01/2010

MessageSujet: Re: [RP] Coupure de presse où l'on parle de [...]   Ven 14 Juin - 10:01

Est-ce que quelqu'un a noté le jour du re-passage de Genève en ville franche?
Revenir en haut Aller en bas
musartine
Bourgeois
avatar

chez moi : pas loin du gibet
qualité particulière : milite pour le droit d'être multicentenaire
inscription le : 04/05/2012

MessageSujet: Re: [RP] Coupure de presse où l'on parle de [...]   Ven 14 Juin - 11:03

le 31 Mai, peut-être me trompe-je, une confirmation serait la bienvenue.


Sinon, si ça peut te servir, Germaine m'a mit le rapport menstruel de l'Empereur sous les yeux, en rouge ce qui est ... pour le moins pertinent, interprétation libre hein :


Citation :

A tous les bien aimés citoyens du Saint Empire romain germanique 

    Le deuxième mois de notre règne a vu des décisions importantes qui sont susceptibles de rendre notre nation plus forte qu'auparavant. 

    Tout d'abord, Nous avons restauré la place qui revient à l'Empire sur la scène internationale, et veillé à la sécurité de nos frontières. Ainsi, par le traité de Bolchen, la paix avec le royaume de France a été signé, et une nouvelle forme de coopération a été mise en place pour assurer des relations apaisées et sereines. Notre objectif était aussi d'approfondir nos relations avec notre Sainte Mère l'Église. En conséquence, de nouvelles négociations ont été ouvertes avec Rome pour signer un concordat, afin d'assurer le salut de l'âme de nos sujets bien-aimés. En outre, grâce au travail de notre Chancellerie, de nouveaux traités avec nos voisins sont sur le point d'arriver, et vont incarner de nouvelles collaborations et de nouvelles coopérations, au Nord et au Sud. 

    Deuxièmement, notre objectif était d'envoyer un signal clair aux voleurs qui pillent dans notre Empire, et de pacifier les zones dangereuses sur notre terre. Par le décret du Hayange, Genève fait maintenant partie de l'Empire. A partir de maintenant, chaque sujet de Genève devra se conformer aux lois, coutumes et traditions impériales. Justice s'abattra sur tous ceux qui défient notre nation. 
    La présence de nos troupes dans la Confédération suisse est temporaire, mais durera jusqu'à ce que les avoyers suisses arrêtent de travailler avec des voleurs exilés de Genève. 

    Troisièmement, nos efforts ont porté sur de nombreuses médiations entre nos vassaux, et sur le règlement de certaines questions relatives à la gestion de nos institutions. En outre, compte tenu des difficultés qui ont été soulevées entre le duché de Styrie et l'archiduché de l'Autriche, nous appelons nos vassaux à faire preuve de tempérance. Nos vassaux doivent comprendre qu'ils ont plus d'intérêt à coopérer et travailler ensemble plutôt que de se battre les uns les autres. Notre Empire a des ennemis communs, il ne peut pas se disperser dans des luttes intestines. Par conséquent, tous doivent garder à l'esprit que nous sommes à la disposition des autorités compétentes pour régler ce genre de problèmes et apporter la justice dans notre territoire. 

    Enfin, nous invitons tous nos sujets dans la cathédrale de Strasbourg pour participer à notre couronnement. Ce glorieux événement qui sera suivi par une chasse, un tournoi de joutes, et un bal, doit être une expression de patriotisme, et le reflet de notre communion nationale. Afin de célébrer ce couronnement, le samedi 1er Juin 1461 sera déclaré jour férié dans tout l'Empire. Le drapeau impérial doit être déployé dans toutes nos villes. Soyez fier de ce jour et de votre empereur. 
    Notre Empire est un et indivisible, Notre Empire est éternel.



Empire 

Palais Imperial 


  • Organisation de la cérémonie de couronnement en coopération avec la Hérauderie; 

  • Organisation d'un tournoi de joutes; 

  • Organisation d'une chasse;



Diète Imperiale - Chambre des Princes 


  • Les régnants continuent d'expliquer à l'Empire les problèmes de leurs provinces et leurs attentes envers l'Empire; 

  • Vote et discussion en cours entre les Régnants des provinces impériales italiennes sur un nouveau représentant italien; 

  • Discussion sur les événements qui se sont passés à Genève; 

  • Prise en charge de nouveaux régents qui entrent à la Diète pour la première fois; 

  • Aider les régnants à transférer de l'argent et de la nourriture pour l'Empire;



Diète Impériale - Chambre des Nobles 


  • Aider les Nobles impériaux à transférer de l'argent et de la nourriture pour l'Empire; 

  • Discussion au sujet de la demande d'Auxilium par Sa Majesté et tenter de coordonner et d'aider les Nobles impériaux à répondre à l'appel;



Justice 


  • [Cour Impériale]Les événements survenus en Styrie et présenté à la cour impériale, ont été soumis à l'attention de l'empereur, qui prend soin de cela lui-même; 

  • La révision du statut actuel de la Corte d'Appello delle Province di lingua italiana (CAPI) est en cours. La révision sera annoncée à la Chambre avant la publication des Princes, afin de permettre aux princes italiens de le commenter; 

  • La médiation entre Milan et Gênes, sur la sentence du 29 Décembre 1460 délivré par la Cour d'appel des provinces de langue italienne (CAPI), est en cours au Palais impérial;



Diplomatie 


  • Campagne de recrutement presque terminé, presque toutes les ambassades sont remplies, le recrutement est toujours ouvert à de nouveaux candidats; 

  • Traité de paix avec la France signé; 

  • Nombre de négociations dans d'autres domaines afin d'approfondir les relations entre l'Empire et les royaumes; 

  • Suivi de la situation dans la guerre entre la République de Venise et le royaume de Croatie; 

  • Négociation avec l'Angleterre; 

  • Prise en charge de différents événements diplomatiques à la demande des provinces du Sring;



Sécurité/Guerre 


  • Genève et Fribourg sont sous étroite surveillance et la protection de l'armée impériale; 

  • Geneve a été repassé ville franche pour la sécurité de la Savoie;



Economie 


  • Adaptation des protocoles de sécurité et de l'affectation des clés pour le complexe économique / en cours; 

  • Création du statut de Fournisseur impérial plus difficile que prévu, mais sur la bonne voie; 

  • Mise en place de lignes de communication plus courtes ; 

  • Discussions avec les commerçants, les producteurs et les ministres du Commerce; 


  • Le contrôle des coffres impériaux et l'actualisation régulière des registres financiers ont été effectués régulièrement et continuent; 

  • Des contacts ont été pris avec les Régnants et le shérif sur les questions financières et la transmission d'or et des aliments; 

  • Merci à ces contacts, la nourriture et l'approvisionnement en or pour nos armées et les troupes de volontaires en Confédération helvétique et Genève auront pu être fait rapidement;



Hérauderie 


  • Planification du couronnement + Couronnement; 

  • Stabilisation de certains cas héraldiques; 

  • Poursuite des travaux sur les cartes; 

  • Les nouveaux travailleurs pour le droit héraldique; 

  • Evaluation de nouveaux hérauts;



Communication 


  • Le journal Imperial dispose d'un nouveau journaliste; 

  • Le ministre de la Communication a un nouveau Crieur; 

  • Le ministre de la Communication travaille sur le premier numéro du journal impérial;



Marine 


  • Les navires à la disposition de l'Empire assurent la sécurité de la navigation sur le Rhône, coulant cinq bateaux de pirates; 

  • L'estuaire du Rhône est sous contrôle, et la flotte impériale surveille la Méditerranée;



Italie 


  • Prise en charge du naufrage du «Memorabilis" par le roi consort des Deux-Siciles KORON Muzaka; 

  • Déclaration de la position contre le MAI - Movimento Anti imperialista (Mouvement anti-impérialiste);



Lotharingie 


  • Trésor actuel : 4000D; 

  • La gestion de plusieurs champs de compétences royales; 

  • Focus sur le nouveau plan de la Cour d'appel royale; 

  • Préparation d'une campagne de recrutement, et ouverture des places de ministres royaux; 

  • Préparation de certains projets futurs.

Revenir en haut Aller en bas
Germaine
Bourgeois
avatar

chez moi : Chez les putois, en mission pour Deos
qualité particulière : Bombasse sessuelle
inscription le : 23/01/2013

MessageSujet: Re: [RP] Coupure de presse où l'on parle de [...]   Ven 14 Juin - 11:24

J' confirme, c'est le 31 mai. J'ai gueulé aussitôt...
Revenir en haut Aller en bas
zarathoustra
Bourgeois
avatar

chez moi : Genève
qualité particulière : Avoyer
inscription le : 01/01/2010

MessageSujet: Re: [RP] Coupure de presse où l'on parle de [...]   Ven 14 Juin - 12:33

Merci!
Revenir en haut Aller en bas
zarathoustra
Bourgeois
avatar

chez moi : Genève
qualité particulière : Avoyer
inscription le : 01/01/2010

MessageSujet: Re: [RP] Coupure de presse où l'on parle de [...]   Lun 24 Juin - 14:18

Citation :

22/06/1461 Savoie, ça vient

Genève (AAP) – Ce 31 mai, l’armée impériale qui détient le statu quo de la ville a de nouveau fait passer Genève en ville franche, ce qui laisse perplexe la population genevoise quant aux desseins de l’Empire concernant la ville lémanique.

Depuis le début de la guerre, Genève a été rendue franche une première fois conséquemment à son occupation par les forces impériales. Elle a ensuite été annexée à la Savoie, suite à un vote de la noblesse savoyarde. A part les succès électoraux des Genevois aux élections ducales savoyardes, et en l’absence de communication impériale sur ce sujet, rien ne transparait sur les raisons de ce nouvel affranchissement.

Qui plus est, le gouverneur Valzan, qui fait toujours l’objet de quolibets réguliers et d’interpellations opiniâtres a de nouveau annulé le cours normal des élections, et n’est pas non plus en mesure d’afficher une ligne de conduite ou des échéances claires. Les Genevois pratiquent toujours une guerre économique, et le marché propose des prix records, pour la plus grande prospérité des habitants. Affiché par l'Empereur, le projet de création d'un "Comté de Genève" souverain mais rattaché à l’Empire, outre la difficile compatibilité avec les pratiques locales dans lesquelles la noblesse est quasiment absente, pose des problèmes liés au statut de ville franche : le comté ainsi constitué ne disposerait pas des leviers inhérents à la souveraineté : tribunal, élections, etc.

Au niveau confédéral, les choses n’avancent guère plus : le gouvernement dit provisoire qui occupe le château de Fribourg s’annonce durable, aucune transition vers un pouvoir pérenne ne semble s’amorcer. En signe de protestation contre le gouvernement militaire installé par l’Empire, la plupart des maires des capitales des cantons helvètes ont affranchi eux même leurs villes. Le gouvernorat impérial ne règne donc plus essentiellement que sur son siège, cis à Fribourg.

Tant à Genève que sur l’ensemble du territoire confédéral, les occupants semblent bloqués par leur incapacité à rallier des acteurs locaux. Ils parlent de se retirer quand les «brigands » seront éradiqués. En l’absence de procès, ou de désignation plus précise de buts de guerre mieux déterminés, cette échéance apparaît comme un horizon plus que vague, et la situation menace de s’éterniser.

De plus, les Helvètes apparaissent divisés et incapables d’organiser une force armée apte à inquiéter l’occupant, mises à part des escarmouches parfois efficaces sur certains convois de ravitaillement impériaux mais hasardeuses et ponctuelles. Face à l’absence de perspective que laisse entrevoir la situation, l’AAP a demandé à Germaine Landru, avoyère de Genève élue par le Conseil, ou « Consistoire » de la République, de livrer son point de vue.

AAP : « Genève, ville de brigands » : c’est la clé de voûte de la communication impériale, et leur éradication constitue le but de guerre affiché. Genève est-elle oui ou non une ville de brigands ? D’où viennent ces accusations ?

Germaine: Je n'ai jamais eu l'impression de vivre dans une ville de brigands, mais dans une cité où chacun est accueilli à bras ouverts. Cette réputation de ville brigande tient au fait que nous accueillons toutes les âmes. Il est d'ailleurs notoire que la Confédération Helvétique n'est, en temps de paix, que rarement un lieu où sévissent ces fameux brigands. Ceux qui s'y risquent savent qu'ils prendront cher. J'ai la sensation que notre façon de vivre fait bien des envieux, mais que ces envieux ne l'avoueront jamais et qu'ils préfèrent conserver leurs habitudes et rester les habitants de contrées mortes ou dépeuplées. Ces accusations viennent aussi du fait que Genève est une ville de Réformés, et qu’ils sont assimilés à des brigands par la propagande de l’Eglise. Les membres de l’Eglise sont pourtant les bienvenus, dès lors qu’ils respectent nos lois, et le simultaneum. Par ailleurs, l'Empire utilise des mercenaires, et nous reproche d'aider des groupes de mercenaires.

AAP : Comment voyez-vous le Comté de Genève instauré par l'Empire, et de manière générale, la façon dont il gère la ville?

Germaine: Houlà! Nous ne sommes pas encore un comté, et l'Empire oublie totalement la notion de liberté propre à Genève... il nous met devant le fait accompli, nous impose ses décisions sans concertation aucune avec les Genevois, nous interdit toute implication dans la gestion de la ville, comme pour la participation au Conseil de Savoie qui a vite été bridée. L'Empire vu par l'Empereur n'est pas prêt à être novateur, ni à adopter les coutumes qui font que Genève est florissante.

AAP : Comment comptez-vous recouvrer votre souveraineté? Allez-vous réitérer les tentatives électorales?

Germaine : Je ne le pense pas, puisque la mise en ville franche et l’occupation militaire nous interdisent toute participation à des processus électoraux. Nous allons continuer de lutter contre l'occupation en affamant les occupants, en razziant leurs fournisseurs sur les routes.

AAP : Vous avez adressé un message à la population italienne. Y avez-vous des appuis?

Germaine : Il y a un mouvement anti-impérialiste en Italie, avec lequel nous comptons nous associer dans notre volonté de lutter contre l’Empire. Nous voulons aussi informer le peuple italique de ce que nous fait subir l'Empire, en nous privant de la liberté qui, j’en suis certaine, est chère aux italiens.

AAP : Est-ce que vous avez une réponse à apporter aux récentes déclarations du gouverneur provisoire de Fribourg?

Germaine : Ah ! Le merveilleux Margab. J'ai eu connaissance d'une lettre de la Vice-Amirale de France à l'Empereur, dans laquelle elle se plaint des agissements du pirate Margab, et où elle le voit comme un nabab au-dessus de l'Empereur. Il minimise les actions menées par les Helvètes lors de raids sur les ravitaillements, mais je sais que certains Italiens qui occupent Genève se plaignent du manque de vivres, et de la cherté du marché genevois.

AAP : Avez-vous un message à adresser aux villes franches helvètes?

Germaine: Oui. Il ne faut pas céder au découragement, la lutte s'éternise, mais j'ai la certitude que nous reviendrons à une confédération, avec la conviction que le dialogue doit améliorer les relations qui sont parfois houleuses. Je tiens à les remercier tous pour leur engagement, dont j'ai douté, je l'avoue, pour certaines des cités helvètes. Nous vaincrons, car Deos est avec nous.

AAP : Est-ce que vous n'êtes pas lâchés par les groupes de mercenaires qui constituent pourtant la cause déclarée de l'attaque impériale?

Germaine: j'avoue que j'ai quelques doutes quant à leur engagement, bien que je sache que certains œuvrent au niveau de la diplomatie. Mais oui, je suis déçue, c'est vrai. Il est évident que ce serait un renfort de taille, qui ferait pencher la balance.

AAP : Est-ce que vous avez des choses à ajouter?

Germaine: Oui, je suis heureuse d'être genevoise, sans l'ombre d'un doute, même si l'adversité me porte parfois à désespérer, cela ne dure guère, je me sens soutenue par mes combourgeois et, vous savez, après avoir vécu à Toul... Je n'ai qu'un conseil à donner à ceux qui rêvent d'une vie meilleure, venez nous rejoindre et venez au grand tournoi qui aura lieu... un jour ou l'autre.

Zarathoustra, pour l'AAP
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Bourgeois
avatar

chez moi : Genève
qualité particulière : Babouches à grelot
inscription le : 28/04/2008

MessageSujet: Re: [RP] Coupure de presse où l'on parle de [...]   Ven 16 Aoû - 16:03

Je me permets de demander à mes augustes combourgeois et geoises, si des fois, il n'y en aurait pas quelques uns zé unes qui se trouveraient l'âme et la plume de rédacteur pour la postérité. Moi-même, je sors à peine de la pension des mimosas à l'ermitage du Salève et voyez-vous, j'ai pris froid. La clim... Et avec la maladie du nez qui coule, je ne peux rien écrire sans tout maculer. En plus, j'ai fait pote avec les marmottes et j'ai rien vu, rien entendu de ce qui s'est passé en bas. Alors voila voila, avis aux amateurs : c'est la rentrée ! J'organise un concours de rédactions sur le thème des genferei de ces derniers mois en vue de publier dans l'AAP. Chacun choisit son sujet comme il veut. Genre, "chronique de la prise de Genève en avril 61 de notre seigneur petit christos en pagne", "l'annexion savoyarde où les genevois au château", "Nyon dans la tronche du CAM de Chambé", "Escarmouches & cie dans les alpages", "Belley et Bourg-le mou", "Monsieur Schmurtz et l'économie de guerre dans l'Helvétie genevoise de la seconde moitié du XVème siècle", etc. etc. On compile, on corrige, on voit ce qu'on peut poster à l'AAP et j'offre un poisson aux élus.
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Bourgeois
avatar

chez moi : Genève
qualité particulière : Babouches à grelot
inscription le : 28/04/2008

MessageSujet: Re: [RP] Coupure de presse où l'on parle de [...]   Jeu 29 Aoû - 14:36

Citation :

23/08/1461 Genève Eternelle

Genève (AAP) - Le 14 août 1461, le capitaine Wahl, général de l’armée suisse des Bocans, est entré dans les murs de Genève avec l’accord de son gouverneur et maire issu de la révolte du 10 août, Benedict Lafamine. La cité helvète a été rattachée à la confédération helvétique, suivant en cela sa mine d’or de Nyon, annexée la veille.

Cette « libération », comme les helvètes s’entendent à le dire, est une conséquence directe de la chevauchée de deux armées hétéroclites, composées de patriotes helvètes, de genevois, de cavaliers de l'Hydre et quelques pousse-rapières de fortune, compagnons coutumiers de la cité lémanique. Partie le 27 juillet de Sancerre en Berry, où elle avait obtenu l’agrément militaire du turbulent duché français, cette conséquente expédition militaire avait traversé la France et l’Empire en affolant les cours locales. Le 29 juillet depuis le palais de Chambéry, le duc Maîtremars de la Frasse, appelait le « peuple savoyard » à se mobiliser « pour l’amour de la Savoie ». Ce même jour, les cinq armées impériales d’occupation qui garantissaient à l’empereur la possession de Genève partaient à leur rencontre à travers la Savoie. Le 8 août, suivant la requête de Ludwig Ier, empereur du Saint Empire Romain des Nations Germaniques, le roi de France, Nicolas Ier sommait ses vassaux berrichons de retirer leurs agréments « à la racaille qui harcèle les provinces voisines et le Saint Empire ». Chose faite le 10 août dernier.

En effet, la prise rapide de Genève en mars dernier par une coalition de plus de trois cents soldats impériaux venus de Lotharingie, du royaume germanique et des cités et duchés impériaux italiens, avait étourdi une bonne partie de ses défenseurs et provoqué un long engourdissement de quarante-cinq jours pour la plus part d’entre-eux. Ludwig en avait profité pour y établir un franc comté impérial, gardé d’une main de fer par le capitaine Valzan de Louvois, mortellement blessé ce 13 août à bataille de Bourg. Détaché de la confédération helvétique, un temps attaché au duché de Savoie puis cité franchisée, le processus électoral y était suspendu par le gouvernement militaire et deux maires élus avait été destitués par l’officier impérial. Le 11 juillet dernier, l’aréopage ludovicien avait déjà connu une semonce sévère : Valzan avait été blessé dans une révolte et les genevois avait reconquis leur mairie cinq jours durant malgré la présence hors les murs de quatre armées ennemies. Cette fois, seule l'armée "Sekhmet" dirigée par la Baronessa di Poggio Rusco, Lucrezia59, était restée en arrière, dans l’enceinte de Genève. Mais le 10 août, une révolte genevoise coûtait sa tête à la condottiere impériale, plaçait monsieur Lafamine aux affaires de la cantine genevoise et repoussait cette armée, hors de la ville.

Petit Ricola, pour l’AAP


Dernière édition par izaac le Jeu 29 Aoû - 14:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Bourgeois
avatar

chez moi : Genève
qualité particulière : Babouches à grelot
inscription le : 28/04/2008

MessageSujet: Re: [RP] Coupure de presse où l'on parle de [...]   Jeu 29 Aoû - 14:37

Citation :

29/08/1461 Bourg-l'Empire. Quand y’a Genève, y’a pas d’plaisir ?

Genève (AAP) - Alors que le gouvernement de Genève est l’objet d’une âpre lutte entre l’Empereur Ludwig Ier et les bourgeois de la ville depuis plus de quatre mois à présent et qu’il est de coutume qu’au mois d’août une partie de sa population s’isole dans un cloître, s’adonne à la transhumance dans les alpages au son du cor des Alpes, boursicote dans les régions plus chaudes du Midi ou encore se fait routier dans quelques contrées improbables et exotiques, nombreux sont ceux restés mobilisés durant cette période creuse contre les œuvres de l’empereur.

C’est ainsi que le 5 août, sous bannières berrichonne, les armées DTC et Deo Volente, composées de volontaires helvètes, genevois, sicaires du Lion de Juda et cavaliers de l'Hydre, dirigées respectivement par l’amiral Fernand et la capitaine Cameliane, s’emparèrent de la ville de Bourg dans le Duché de Savoie, non sans compter quelques pertes. Le lendemain, ce fut au tour de Belley d’être occupée sans coup férir par l’armée Deo Volente. Bourg passa en villefranche, tandis qu’à Belley, la capitaine Cameliane et ses hommes se retrouvèrent rapidement assiégés par trois armées impériales - l’armée italienne "Order of the Nemesi-Semper Fidelis", dirigée par le condottiere et controversé général de l’Empire, Marquis Margab, l'armée savoyarde "Dracones Alpinorum", dirigée par le capitaine Hasdrubal de Pendragon et l’armée "Comté Imperial de Genève" dirigée par le capitaine génois Edmondo - Elles étaient parties tantôt de Genève à brides abattues afin de se porter à leur rencontre. Les deux premières armées attaquèrent les défenses de Belley constituées seulement de la milice locale levée par les assaillants genevois.  Elles obligèrent la capitaine Cameliane à disperser son armée et tenter de rallier Bourg. Manœuvre qui fut contrecarrée en partie par le zélé capitaine de l’armée du Comté Imperial de Genève qui botta l’arrière train des troupes suisses, laissant derrière-lui les corps inanimés de la capitaine Cameliane et de plusieurs de ses hommes. Mais à Bourg, l’armée DTC put intégrer sous sa bannière les rescapés de la Deo Volente. Ce qui permit aux "genevois" de resserrer les rangs et les dents. Dans la nuit du 9 au 10 août, ils repoussèrent l’armée du capitaine Edmondo qui sur sa lancée héroïque, chargea bille en tête en infériorité numérique et y laissa de nombreuses plumes, sa carcasse et le reste de son armée repoussée dans les sous-bois derrière Bourg. Le 11 août, l’armée DTC perdit son agrément berrichon, tandis qu’était annoncée l’arrivée prochaine d’une nouvelle armée impériale stationnée à Vesoul en Franche Comté et dirigée par l’Empereur du SERG en personne, Ludwig von Frayner, Ier du nom. Dans la nuit du 11 au 12 août, les impériaux, cette fois-ci en supériorité numérique, ne réussirent pas cependant à prendre le dessus. De surcroît, ils eurent à déplorer la perte du Marquis Margab, laissé pour mort aux pieds des murailles. Les armées impériales furent consolidées encore par l’arrivée d’une armée française, "Les Crocs du Basilic" dirigée par le capitaine bourguignon Didier de Naphield, dict "Dnapo" et composée de quarante soldats. L'Empereur précisait dans un courrier à Maethor de Furia, capitaine genevois, qu'elle inaugurait "une nouvelle alliance entre l’Empire et la France".
Les combats, qui reprirent du 12 au 13 août, ne furent pas plus à l’avantage des troupes de Ludwig malgré un rapport de force estimé à 100 contre 40 à cette date. Les armées impériales perdirent une vingtaine d’hommes lorsque "les genevois" déclarèrent quelques pertes limitées. En sus, la fraîche Alliance perdit ses capitaines bourguignon et savoyard, Dnapo et Hasdrubal, laissés pour morts dans les combats, tandis que l'armée de ce dernier était repoussée hors des portes de la cité. Des rumeurs circulèrent selon lesquelles, dans le chaos et la confusion, les coalisés se battirent entre-eux sous les yeux médusés des défenseurs "genevois", ce qui expliquerait les lourdes pertes subies. Quoiqu’il en soit, la bataille finale fût livrée la nuit du 14 au 15 août lorsque les quatre armées réunies se bousculèrent aux portes de Bourg sans qu’aucune ne puisse parvenir à entrer dans la ville. Le reliquat de l’armée genevoise fut contraint et forcé de se replier hors des murs. Le même jour, l’amiral Fernand, alité depuis le début des combats, démissionna de la mairie bourgeoise en veillant à laisser deux sachets de tisane pour son successeur. Le 16 août, les impériaux entrèrent enfin dans Bourg, tuant un milicien savoyard étourdi, tandis que la DTC démobilisait entre Bourg et Mâcon, permettant aux rescapés de se disperser dans l’ordre et le calme et d’échapper ainsi à la furie vengeresse des soldats impériaux. Selon une source "genevoise", les morts et blessés côtés Empire et Français sont estimés à 55, dont 5 des principaux capitaines impériaux.

Dans le même temps, la bataille de Bourg, attirant l’essentiel des forces de Ludwig, permettait la reprise de Genève par ses bourgeois, ce 10 août. Frappant ici et là, le "phare" donne du fil à retordre à L’Empire, fragilise la pérennité de la conquête du canton helvète et rend instable la sécurité des territoires voisins et ce, malgré les moyens colossaux employés. Alors que l’Empereur déclarait le 25 juin : "la fin de la mission armée contre Genève et ses alliés", la défaite des rebelles et des brigands et "notre peuple à présent en sécurité", Genève affiche avec pugnacité, sa détermination à s’affranchir du trône impérial et à recouvrer son indépendance. Depuis ce 23 août, c’est au tour de l’Empereur en personne de faire son entrée sur le sol de la confédération à la tête d’une armée afin de "rétablir l’ordre sur son territoire", donnant un ultimatum de deux jours au capitaine Wahl pour "quitter la ville impériale" de Genève, et "menaçant de graves représailles le Conseil confédéral ainsi que les cantons francophones ayant soutenu les brigands, et prouvé leur complicité ". Ce 25 août, l’Armée "Leo Hollandicus | Pro Gloria et Patria" commandée par Findecano, était aux portes de Fribourg, siège de la diète helvétique.

Le vaudois libéré pour l'AAP

[RP] Genève contre-attaque : http://www.univers-rr.com/RPartage/index.php?page=rp&id=17758
[RP] De l'Ordre et de la Justice : http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=2132976
[RP] Genève éternelle : http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=2133433&postdays=0&postorder=asc&start=0
Revenir en haut Aller en bas
Maethor
Bourgeois
avatar

chez moi : Genève
qualité particulière : Forgeron
inscription le : 03/05/2013

MessageSujet: Re: [RP] Coupure de presse où l'on parle de [...]   Jeu 29 Aoû - 21:12

Très bien ces articles, ils font partie de notre patrimoine historique. Au moins le monde pourra être au courant de ce qui se passe.

_________________
Suivez toujours vos convictions
Revenir en haut Aller en bas
Sacha_
Bourgeois
avatar

chez moi : Genève
qualité particulière : aucune
inscription le : 10/03/2013

MessageSujet: Re: [RP] Coupure de presse où l'on parle de [...]   Ven 30 Aoû - 2:45

Merci à ceux qui écrivent, tj un plaisir à lire...
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Bourgeois
avatar

chez moi : Genève
qualité particulière : Babouches à grelot
inscription le : 28/04/2008

MessageSujet: Re: [RP] Coupure de presse où l'on parle de [...]   Ven 30 Aoû - 12:53

Je n'inviterai jamais assez les pigistes en herbe à se lancer.
Revenir en haut Aller en bas
fernand
flâneur
avatar

chez moi : jamais bien loin
qualité particulière : demande à ta mère, elle sait.
inscription le : 26/03/2009

MessageSujet: Re: [RP] Coupure de presse où l'on parle de [...]   Sam 31 Aoû - 23:39

couillon!Wink 
Revenir en haut Aller en bas
Leamance
Bourgeois
avatar

chez moi : Genève
qualité particulière : néant
inscription le : 20/10/2012

MessageSujet: Re: [RP] Coupure de presse où l'on parle de [...]   Dim 29 Sep - 19:59

Citation :
Augsbourg (AAP) Stupeur et tremblement dans la douce Konstanz
 
La paisible cité balnéaire du duché d'Augsbourg, abritant le tombeau de l'impératrice Adala Ière, est tombée le 15 septembre entre les mains de routiers semblant être menés par des aristotéliciens réformés de confession anabaptistes qui exposèrent publiquement leurs griefs contre Sa Majesté Impériale Ludwig Ier.
 
Ceux-ci dénoncent un souverain parjure et menteur. «Dans l’exposition de son casus belli contre la République de Genève, l'Empereur a déclaré vouloir faire la chasse aux brigands et à l’organisation criminelle Fatum en particulier, alors que ces derniers sont en France depuis plusieurs mois. Frapper Genève n’a de ce fait aucun sens». Ces anabaptistes accusent Sa Majesté Impériale Ludwig Ier de double langage de en matière de brigandage. Ils affirment que la compagnie des Ecorcheurs, qui constitue la garde personnelle de l'Empereur, serait constitué pour partie de «transfuges de Fatum». Ils accusent enfin le marquis Margab, condottiere impérial et proche de Sa Majesté Impériale, d’avoir «construit sa fortune par la piraterie en Méditerranée et le pillage des châteaux de Savoie et de Porto dans le royaume de Portugal»
 
Selon les assaillants, «La guerre genevoise de Ludwig Ier n’est donc qu’une vulgaire guerre des gangs entre brigands d’Empire et genevois estampillés brigands».
 
Les Anabaptistes prétendent avoir attaqué Konstanz, nécropole impériale, en représailles à la guerre menée contre Genève, accusant pèle mêle l'Empire, l'Eglise et la choucroute de tous les maux et affirmant agir au nom de la foy. Dans les jours qui suivirent le sac de Konstanz, les assaillants ont été rattrapés et passés par les armes par l'armée "Alba stella " commandée par Ollowain27 vraisemblablement venu aider à dégager le tombeau d’Adala Borgia que les routiers auraient couvert de lisier.
 
Leur discours pittoresque, leur fait d’armes ainsi que les doléances des bourgeois de Konstanz ont décidé l'empereur en personne à se déplacer dans le duché d’Augsbourg afin d’y rassurer les populations furieuses et effrayées. Sa Majesté Impériale a offert 3000 écus d'or à la ville afin de l'aider à se remettre des évènements qui ont troublé sa quiétude.
 
Pour l’AAP, Jean de Leyde
 
[ALL] Edicts of Hayange - About the County of Geneva : http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=2113226
 [RP] Nouvelles du front Est : http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=2140084
 [RP] Concordia civium murus urbium : http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=2139991
 [RP]Die letzten Neuheiten der östlichen Front : http://www.univers-rr.com/RPartage/index.php?page=rp&id=18009

_________________

Genève c'est pas un bureau, c'est une âme, c'est un poème. Que dis-je? une Ode à la Liberté, une Onde de Vie. En prose, en vers, et contre tous.
Revenir en haut Aller en bas
zarathoustra
Bourgeois
avatar

chez moi : Genève
qualité particulière : Avoyer
inscription le : 01/01/2010

MessageSujet: Re: [RP] Coupure de presse où l'on parle de [...]   Jeu 10 Oct - 11:41

Ce qui serait idéal, ce serait d'avoir chaque jour un résumé factuel des principaux évènements, pour faciliter par la suite la rédaction d'un article: mouvements et destructions d'armée, estimation du nombre de morts et blessés, les morts les plus notoires, etc. Ce serait trop super.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [RP] Coupure de presse où l'on parle de [...]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP] Coupure de presse où l'on parle de [...]
Revenir en haut 
Page 5 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» COUPURE DE PRESSE
» Communiqué de presse
» Revue de presse décembre 2010
» La presse écrite et notre marine
» Revue de presse Janvier 2011

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Consistoire de la République de Genève [lecture & écriture pour tous] :: Salle du Consistoire de la République de Genève-
Sauter vers: