AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Répondre au sujetPartagez | 
 

 Filière cochons, vaches, viande

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Notwen de la Concorde
Bourgeois
avatar

chez moi : bonne humeur
qualité particulière : Conseillère, banquière...
inscription le : 27/11/2007

MessageSujet: Filière cochons, vaches, viande   Mer 27 Fév - 15:04

Données, et politique de la ville :
  • La production de carcasses à Genève est trop faible, et les carcasses se vendent immédiatement à 16.10 écus. Il y de la place pour encore de nombreux éleveurs.

  • Quand les carcasses manquent, la ville en importe. Mais il est évident que ceci n'est qu'une solution de secours, qui cesse dès que des Genevois produisent : la mairie n'a pas vocation à concurrencer les éleveurs.

  • La mairie vend à 16.11 écus les carcasses de ceux qui revendent automatiquement, et éventuellement celles d'importations.

  • Les bouchers peuvent donc acheter sans limites des carcasses à 16.11 écus maximum, ce qui permet de vendre la viande entre 18.60 et 18.80 écus avec un bon bénéfice. Rappel : le prix maximum légal de la viande est de 19 écus.

  • La ville rachète un peu de viande pour la taverne municipale, généralement pas au-dessus de 18.60 écus.

  • Si la production de viande devenait importante, la ville pourrait en racheter un peu pour tenter de l'exporter. Mais en quantité limitée.




Conseils aux éleveurs de cochons :

  • Renseignez-vous bien sur le forum officiel (rubrique Université des Royaumes), pour savoir comment gérer au mieux votre élevage. Ce n'est pas très simple, mais une fois l'habitude prise, ça roule, et ça rapporte beaucoup.

  • C'est l'exploitation la plus rentable, on doit pouvoir dépasser les 7 écus/jour en moyenne.
    Si un éleveur peut me communiquer ses statistiques de nombre de carcasses obtenues par cochon (et en combien de jours), je ferai un calcul précis.

  • Nourrissez TOUJOURS vos cochons au maïs. En effet, c'est rentable tant que le maïs coute moins de 4.45 écus le sac, autant dire que c'est toujours rentable. La culture du maïs n'est pas très rentable, donc il est normal de payer un sac de maïs 3.70 ou 3.80, ça n'est qu'un juste prix pour le paysan.

  • Attention : Si vous partez en retraite, vos bêtes ne sont plus nourries et peuvent mourir !
    Si vous êtes souvent en retraite, choisissez une culture, pas un élevage.

  • Ayez TOUJOURS un ou deux couteaux d'avance. Il serait trop bête de perdre une bête parce qu'on ne trouve pas de couteau sur le marché. Ou même de surpayer un couteau (parfois 19 écus !) parce qu'on ne veut pas perdre sa bête.



Conseils aux éleveurs de vaches :

  • De préférence, convertissez votre champ en élevage de cochons, car le lait se vend mal à Genève (le poisson lui fait concurrence). De plus, on remarque que les bouchers préfèrent travailler le cochon que la vache (alors qu'il n'y a aucune raison objective, c'est juste une habitude de certains de n'acheter que du cochon).

  • Si vous gardez votre champ, soyez prêt à patienter pour vendre votre lait, ou à baisser vos prix. Le lait se vend assez bien quand on le baisse vers les 10 écus la bouteille.

  • Ayez TOUJOURS un ou deux couteaux d'avance. Il serait trop bête de perdre une bête parce qu'on ne trouve pas de couteau sur le marché. Ou même de surpayer un couteau (parfois 19 écus !) parce qu'on ne veut pas perdre sa bête.



Conseils aux bouchers:
  • Nous avons 20 bouchers, c'est beaucoup. En considérant que seulement 6 à 8 sont actifs, comme il se vend en moyenne environ 20 morceaux de viande par jour, chaque boucher travaille en moyenne un jour sur 3 ou 4. C'est normal ainsi.

  • Pensez à regarder les prix des carcasses de cochon ET de vache : parfois il est plus économique d'acheter 5 carcasses de vaches.

  • En considérant qu'une carcasse coute 16.10, en ajoutant 25 écus/jour de bénéfice, vous devez vendre à au moins 18.60 écus. On peut considérer 18.60 / 18.70 comme le prix-pivot de la viande. Evitez de vendre en-dessous, vous mettriez en péril les revenus de toute la corporation.

  • La viande étant une denrée importante, essayez de garder une réserve de 5 ou 10 morceaux à mettre en vente dès qu'elle se raréfie. En plus, vous pourrez alors les vendre avec un meilleur bénéfice : en cas de pénurie, il est important de vendre un peu cher, pour contrecarrer une éventuelle manoeuvre visant à assécher le marché. Plus vous vendez cher, plus une telle manoeuvre est périlleuse pour son auteur.
    Une fois la pénurie évitée, le jeu de la concurrence ramène les prix à leur niveau normal.


Le 27 fév 1456,
Notwen

Mis à jour le 5 mai 1456.

_________________
Notwen de la Concorde aristotélicienne pour un monde de Paix et de Fraternité,
ex-Chancelière d'Helvétie,
Doyenne de la Faculté de Théologie à l'Université de Berne (et modératrice du forum)


Dernière édition par Notwen le Lun 5 Mai - 6:23, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
sissia08

avatar

chez moi : genève
qualité particulière : leutenantt de la Garde Genevoise
inscription le : 07/01/2008

MessageSujet: Re: Filière cochons, vaches, viande   Mer 5 Mar - 16:51

La cause de la pénurie de carcasses de cochon ne serait-elle pas dûe au fait que le gardiennage en mairie n'est jamais activé ?
Revenir en haut Aller en bas
Notwen de la Concorde
Bourgeois
avatar

chez moi : bonne humeur
qualité particulière : Conseillère, banquière...
inscription le : 27/11/2007

MessageSujet: Re: Filière cochons, vaches, viande   Jeu 6 Mar - 8:13

Peut-être Aristote le sait-il ?
Il est difficile de trouver une cause unique à un phénomène comme celui-ci.

De toute façon, l'élevage de cochon à fortement repris depuis une semaine, nous n'en manquons plus. J'ai donc actualisé le texte ci-dessus en conséquence.

Le gardiennage coûte 200 écus par semaine, ce qui est assez cher. C'est la raison pour laquelle presqu'aucune ville ne l'active.
On peut envisager de l'activer si les les éleveurs participent à son financement. Il est vraisemblable qu'il n'y seront pas prêt en période normale. Mais peut-être en période de congé, comme à Noël ou en mai (grands week-ends ?)
C'est à eux de le demander en proposant une contribution.

Bien à vous,

_________________
Notwen de la Concorde aristotélicienne pour un monde de Paix et de Fraternité,
ex-Chancelière d'Helvétie,
Doyenne de la Faculté de Théologie à l'Université de Berne (et modératrice du forum)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Filière cochons, vaches, viande   

Revenir en haut Aller en bas
 
Filière cochons, vaches, viande
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le bison prend la place des vaches normandes!!!
» flan tofu et viande des grisons à la vapeur
» Blinis à la viande
» viande avariée vendues dans 110 Carrefour et Monoprix
» Pain de viande italien

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
 :: Portes de l'Hotel de ville de la cité [écriture & lecture pour tous] :: JNCP - aides & conseils économiques-
Répondre au sujetSauter vers: