AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Les textes de Genève

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Archibald
Bourgeois
avatar

chez moi : Pas chez les autres
qualité particulière : Vicieux
inscription le : 28/10/2015

MessageSujet: Les textes de Genève   Lun 11 Jan - 11:46

Mise au vote en halle.

[rp]Les textes de Genève.
Genève est un canton libre et indépendant.
Il soutient le conseil de la confédération helvétique tant que celui ci ne dépasse pas les limites qui lui sont établies.
A ce jour, le canton de Genève est en paix avec ses voisins et les autres cités indépendantes de la confédération helvétique et souhaite le rester.
Elle viendra en aide aux cités confédérales, dans la juste mesure que le pouvoir en place respecte la souveraineté des cantons et leurs textes législatifs.
L'avoyer est élu par la population Genevoise. Ces élections en sont la seule légitimité.
La seule personne ayant droit de régence, révolte ou prise militaire de l'avoyerie est le Lieutenant Général nommé par le dernier avoyer légitimement élu.
Le Lieutenant Général peut être accompagné ou transférer son pouvoir à qui bon il le lui semblera, si toute fois l'avoyer légitime n'est pas en mesure de le faire.

Les 10 pourcents du Phare
Les lois ne sont désormais plus choisies ni votées par une élite.
Le peuple choisi ses lois et vote. Si toute fois il en a quelque chose à cirer.
Toute idée ou souhait du peuple est mise au vote.
10 % de la population Genevoise doit alors participer à ce vote en 7 jours.
Si moins de 10% vote, alors l'idée, le souhait n’intéresse personne et sera consigné comme tel et ne pourra pas être représenté par la suite.
Si au moins 10% de la population vote, alors seront départagées les voix pour ou contre. La majorité l'emportera.
Vu que le peuple s'en tape de ce qu'il se passe à Genève et que seule une élite active y porte attention, nous basons le vote à 10 % pour le moment.
Si le peuple décide de voter et de participer en masse, alors pour plus d'équité, le pourcentage pourra être augmenté de quelques pourcents. Mais jamais diminué.
Ce choix devra être fait par l'avoyer en début de mandat. Il n'aura pas le droit de le faire après 7 jours de présence à l'avoyerie. Si tel est le cas, il devra alors attendre pour augmenter le pourcentage à son prochain mandat, si il est élu.
Son suivant pourra le faire à son tour. Avant les 7 jours suivant son élection.

Du devoir et des droits de l'avoyer
Nul avoyer, quel qu'il soit et quelque soit la situation ne peut
- Passer une loi ou modifier les textes de Genève sans la validation du peuple par le système dit "les 10 pourcents"
- Lever un impôt sur le travail des artisans et des cultivateurs Genevois
- Accepter une taxe sur le marché cantonal de la part du conseil de la Confédération Helvétique quel qu'il soit et ce jusqu'à soulever la population afin de marché sur la Capital administrative, Fribourg.
- Mettre en place une grille de salaire sur les embauches des artisans et des cultivateurs Genevois
- Mettre en place une grille de tarif sur le marché de la Cité
- Retirer un agrément en claquant des doigts sauf si il pète des boules de feu et vomi des papillons...
- Déclarer la guerre à ses voisins ou les voisins des voisins ou les voisins des voisins des voisins sous un prétexte religieux

L'avoyer se doit de
- Veiller aux libertés fondamentales de Genève (culte, commerce, emplois, circulation, ouverture huit jours sur sept des bordels) et à la souveraineté du Canton de Genève.
- Gérer l'élection d'un juge de la république. La charge de juge élu est reconduite tacitement pendant 2 mois.
- Nommer un chef de port afin de gérer le "va" et le "viens", ainsi que les constructions de bateau. La charge de chef de port est reconduite tacitement jusqu'au bon vouloir de l'avoyer ou du chef de port.
- Nommer une tribun pour gérer les petits enfants. La charge de tribun est reconduite tacitement jusqu'au bon vouloir de l'avoyer ou du tribun.
- Nommer 1 à 3 procureurs de la république. La charge des procureurs nommés est reconduite tacitement pendant 2 mois.
- Nommer un conseiller économique à la charge des quotas confédéraux ou s'en occuper lui même. La charge de conseiller économique se termine à la fin du mandat de l'avoyer ou du bon vouloir de ce dernier.
- Nommer un lieutenant général afin de le seconder. La parole de l'avoyer prévaut sur celle du lieutenant général. La charge de Lieutenant Général se termine à la fin du mandat de l'avoyer ou du bon vouloir de ce dernier.
- Laisser une trésorerie à l'avoyerie d'au moins 350 écus en or à la fin de son mandat.
- Suivre ce qui précède et suit cette ligne.

L'avoyer a le droit de
- Dire "oui", mais doit se justifier.
- Dire "non" sans avoir besoin de se justifier.
- Envoyer chier ceux qui l'emmerdent. C'est un principe.
- Aller aux putes une fois par semaine aux frais de l'avoyerie.
- Prendre une personne en grippe par mandat et le lui faire comprendre de la manière qu'il le souhaite.

Droits et devoir du Lieutenant général
- Il gère les agréments genevois si l'avoyer est aux cabinets
- Il est le chef de la défense et des armées lorsque l'avoyer est encore aux cabinets...
- Il fait la danse du ventre pour motiver les troupes
- Obtiendra une armée aux frais du canton avec culotte rose en prime
- Il sera aimable de ne pas trahir son avoyer et l'aimer comme il se doit en lui apportant miel allemand et croissants français le matin
- Il sera aux premières lignes pour prendre des gnons sur la gueule

Du devoir et des droits du citoyen Genevois

Le Genevois digne de ce nom devra
- Aider à la défense de la Cité.
Une fois par mois chaque Genevois devra faire un tour de garde avec la milice afin de protéger sa cité.
Le salaire sera alors de 5 écus. A la discrétion de l'avoyer de faire un don aux Genevois qui surveillent les remparts régulièrement.
- Répondre à l'appel d'urgence sous 24h lorsque la Cité sera en danger afin d’intégrer une lance, un corps d'arme ou la milice.
A la discrétion de l'avoyer de faire pendre ceux qui ne se lèvent jamais pour défendre Genève.
- Stocker de quoi manger lorsque les touristes vindicatifs restent longtemps et que la politique de la famine est en place.
- Mettre en place la politique de la famine pour empêcher les touristes vindicatifs de prendre plaisir à rester.

Le genevois a le droit de
- Défendre l'avoyerie quand il le souhaite en plus du jour de contribution
- Faire un don à l'avoyerie de temps en temps, mais sans excès.
- Appeler au lynchage publique d'une personne de son choix et devra convaincre la population par le biais du système dit "les 10 pourcents"
- Proposer un décret à la population, si le vote des "10 pourcents" valide, alors le décret sera actif
- Proposer l'annulation d'un décret à la population, si le vote des "10 pourcents" valide, alors la décret sera abrogé
- Croire en ce qu'il veut
- Vendre ce qu'il veut et au prix qu'il le souhaite
- Acheter ce qu'il veut et à la quantité qu'il le souhaite
- Employer qui il veut et au salaire qu'il le souhaite
- Se révolter après une mise en garde si l'avoyer ne suit pas ses droits et devoir.
- Monter sur Fribourg afin de rétablir l'ordre si le conseil ne suit ou ne respecte pas le droit à la souveraineté du canton de Genève et ses principes.
- Mouiller dans le port de Genève gratuitement, dans la limite des places disponibles

Du devoir et des droits du touriste

Le touriste dans toute sa splendeur st accepté à Genève et profite des mêmes lignes de conduite que les Genevois.
Le capitaine d'un navire paiera une location de quai de 2 écus par jour.
Il n'aura pas le droit de quitter Genève à pied ou devra acquitter 10 écus par jour d'absence et seuls 10 jours lui seront alors permis.
La période de retraite sera comptée par le chef de port et/ou l'avoyer. Les arriérés devront être payés.

Le touriste helvète
Est accepté à Genève et profite des mêmes lignes de conduite que les Genevois.
Recevra la gratuité du quai utilisé tant qu'il reste dans la Cité de Genève. Si il vient à quitter les murs à pieds, à cheval ou en luge, il devra alors payer la location du quai utilisé.
cela au tarif de 5 écus par jour. Seuls 15 jours lui seront alors permis.

Annexes
Le grand tournoi de Genève
Toute personne accostée au port de Genève pendant le grand tournoi annuel n'aura pas à payer la location du quai.

De la Religion à Genève
Libre à chacun de croire ou penser ce qu'il souhaite.
La cathédrale Saint Pierre est aux mains du chef de culte du Diocèse.
L'avoyerie n'ayant aucune prise, ni physique, ni morale sur le diocèse, la religion ne la regarde pas.
En aucun cas l'avoyerie ne peut être mêlée à une discorde religieuse.
Que les cultes se débrouillent entre eux.
Aucune guerre sainte ne sera tolérée sur les terres Genevoises.

De l’agrément Genevois
Symboliquement, l'avoyer offre un drapeau rose au chef d'armée.
Pour cela, les seuls moyens de fournir un agrément Genevois sont
1. Que l'armée constituée se trouve dans la même cité que l'avoyer ou le Lieutenant Général.
2. Que l'avoyer ou le lieutenant général de Genève soit dans l'armée.

Par la suite, les seuls moyen de retirer un agrément Genevois sont
1. Que l'avoyer ou le Lieutenant général de Genève soit à côté de l'armée et qu'il ait plus de copains alliers que de personne dans l'armée, cela si l'avoyer est en opposition avec le chef d'armée alors félon ( à l'avoyer d'avoir assez de charisme et de convaincre les soldats de sortir de l'armée pour affaiblir la dite armée et qu'il casse la gueule au chef d'armée en Lice ou à pierre feuille ciseau...), cela peut se produire si l'armée est dans sa cité d'origine ou une autre.
2. Que l'armée se fasse latter par une autre armée (peu importe l'origine, amie ou ennemie, l'avoyer peut envoyer une armée sur l'armée félon pour la calmer).
3. Que le chef d'armée décide de lui même de lâcher l'agrément en rangeant le petit drapeau de Genève que l'avoyer lui a donné le jour de l'obtention d'agrément.
4. Que l'on trouve une autre idée qui tienne la route d'ici là... Tant que cela ne relève pas de la sorcellerie ou de l'élevage de souris futuristes.

En aucun cas un agrément peut être retiré par le conseil confédéral, quel qu'il soit.
Un retrait d'agrément par le conseil confédéral sans la demande de l'avoyer ou le lieutenant général de Genève sera un appel aux armes des Genevois envers le château de la confédération helvétique.
Il en est de même de la prise du château par des touristes en vadrouille (si les joueurs adverses font cela, les joueurs de Genève se prendront un malin plaisir à leur pourrir leur région comme des crevards sans nom).

Des contrevenants
En général, ils seront mis en procès (IG).
Ou tué... Suivant l'humeur. Rarement les deux, car juger un mort est toujours délicat...
Tuer un condamné, c'est sale, mais faisable.
Le procès se déroulera publiquement en halle Genevoise. La mort quand à elle...

L'accusé pourra se défendre lui même ou par un avocat.
Si il est relaxé, pas de suite...
Si il est condamné à des jours de prison, le bourreau de Berne l’emmènera de force dans les oubliettes humides. (Juge IG)
Si il est condamné à mort, le bourreau de Berne lèvera sa hache et... La rebaissera. (Juge IG)
Si il est condamné à une amende, le malfaiteur devra faire un don du montant de l'amende ou acheter une denrée sur le marché de la somme qu'il devra pour payer sa contravention. Il sera ensuite relaxé par le bourreau de Berne (Juge IG)
Seul le paiement de la contravention amènera à la relaxe In Gratibus. Si le condamné ne paie pas dans les 5 jours, alors il recevra la seconde sentence du juge de Genève par le bourreau de Berne (Juge IG)
L'accusé, innocent ou non qui quitte la cité avant la fin du procès sans l'aval du juge sera immédiatement condamné (IG).
L'accusé qui ne se présente pas à son jugement en halle sera condamné (IG).

Exception quand au port de Genève. Pas de jugement.
1 sommation, 24H de patience, pas de réponse, 2 coups de canon. Plouf...
Un capitaine quittant Genève avec des dettes se verra immédiatement coulé ou leur tête mise à prix.

Des quais Genevois
Le quai Cendres - Quai réservé
Le quai La Compagnie Réformée du Léman - Quai réservé
Le quai Fernand - Quai réservé avec droit d'utilisation jusqu'à ce que l'Hydre ait à nouveau un radeau...
Le quai Meliandulys - Quai réservé aux personnes qui ont la classe
Le quai de Genève
Le quai La République
Le quai Madame Claude
Le quai Madeline
Le quai de la mule d'Izaac[/rp]
Revenir en haut Aller en bas
 
Les textes de Genève
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» * Pécule ou aide à la reconversion - Textes règlementaires ....
» Textes fondateurs du Mt St Michel.
» Soirée "inauguration" Mac Manor Genève !
» Détournements de textes (et autres stupidités)
» Genève : La chouette chevêche

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
 :: Consistoire de la République de Genève [lecture & écriture pour tous] :: Salle du Consistoire de la République de Genève :: Salle des votations des décrets, édits et proclamations du Consistoire-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: