AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Grosses Annales de l'Aristotélité vue depuis Genève - 1450 à nos jours

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
iZaac
Bourgeois


chez moi : Genève
qualité particulière : Babouches à grelot
inscription le : 28/04/2008

MessageSujet: Grosses Annales de l'Aristotélité vue depuis Genève - 1450 à nos jours   Mar 10 Déc - 11:16

- j'ai un souci de chronologie

19 Juin 1459. L'armée de l'Ordre Teutonique dirigée par le Grand Maître Makcimus et l'armée de l'Ordre du Tau dirigée par Monseigneur l'évêque Tibère de Montefeltro, entrent dans le canton de Genève dans le but proclamé de réduire l'hérésie réformée et de détruire deux armées genevoises, respectivement commandées par les capitaines Thoros de Myr et Edward Teach. Les deux capitaines de l'Eglise sont mortellement blessés dans l'assaut et leurs armées mises en déroute.

18 juin 1460, l'armée croisée "Cor una et anima una" dirigée par Istar.333, stationnée en Franche Comté et portant oriflamme aux couleurs du Bourbonnais-Auvergne détruit sans préavis particulier les deux étendards genevois dressés devant les remparts de la cité lémanique, "l'Alea Furor" du capitaine Thoros et "Mes qu’un exercit" du capitaine Edward_Teach.

c'est juste ? Il y a un an entre les deux évènements ????

- Et un second souci :

14 avril 1461, la ville comtoise Saint Claude reçoit la visite de l'armée "Lion de Juda" commandée par la sicaire Leamance qui procède elle-même à une livraison de poissons à la mairie franc comtoise. Le même jour, l'armée savoyarde "des 7" du capitaine White se présente devant les remparts genevois et repart le lendemain.

C'est pas le même jour, me dit-on. Quelqu'un sait quand les 7 nains sont venus nous dire bonjour ?
merci Zara, j'édite.

_________________
Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière


Dernière édition par izaac le Mar 10 Déc - 14:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
zarathoustra
Bourgeois


chez moi : Genève
qualité particulière : Avoyer
inscription le : 01/01/2010

MessageSujet: Re: Grosses Annales de l'Aristotélité vue depuis Genève - 1450 à nos jours   Mar 10 Déc - 13:33

Concernant la première date, j'ai de sérieux doutes mais je n'arrive pas à retrouver de sources.

L'armée d'Istar est bien arrivée à Genève le 18 juin 1460.

Le passage de l'armée des sept est bien antiérieur, il date du 14 mars.
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Bourgeois


chez moi : Genève
qualité particulière : Babouches à grelot
inscription le : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Grosses Annales de l'Aristotélité vue depuis Genève - 1450 à nos jours   Mer 11 Déc - 9:44

Mortymer a écrit:
Je viens de relire la chronologie et je suis resté un peu sur les fesses pour le cas de la 1ère croisade de Genève (avril 1456/2008) ou il est cité comme une croisade contre "les réformés de Genève" alors que ce n'est absolument pas le cas.

Lorgol a lancé un appel à la croisade contre le groupuscule du Lion de Juda. De fait à cet instant la, les fameuses réunion masqué dans les caves helvètes n'avaient pas encore eu lieu et surtout, le Lion de Juda était purement averroïste.

En outre, cette croisade "contre l'Helvétie" en sous main, car le Lion de Juda n'était qu'un prétexte a été fomenté pour 1 raison principal* de l'indépendance des citées helvètes vis à vis de l'empire et donc de la déchéance de certains traités et du détournement des forces impériales en marche vers la Provence**

*A cette époque, nous nous trouvons en Février 1456, les 11 états helvètes viennent de déclarer leurs indépendance brut et ferme lors de la déclaration du chancelier Nekroman le 6 janvier 1456 ( pas certain de la date exacte, mais c'était la première semaine de janvier).
L'Helvétie tangue alors encore entre confédéralisme et fédéralisme, les cantons perdant une part de pouvoir lors de l’accession à la chancellerie de Sandie début février, cette dernière prenant le pas sur les cantons s'occupe de définitivement couper tout les ponts avec l'empire ... Et donc annonce la "logique" fin des contrats liants l'Helvétie (en tant qu'état unique et non consortium d'état) avec les OMR et le concordat avec l'église romaine.
Durant le même temps et depuis des semaines, le Lion de Juda et Finefond font le foutoir en Helvétie, de Basel à Genève avec quelques coups de forces comme à Solothurn (réussi) ou Genève (échec). Car oui, à cette époque, le Lion de Juda est considéré comme un groupe à abattre au sein même de l'Helvétie et plus encore à Genève ... Profitant donc de l'annonce de l'anathème sur le Lion de Juda, la diète helvête utilise ses armées pour massacrer et immobiliser pour 45 jours un maximum de membre du Lion de Juda (et du coup, calmer le jeu avec les autorités religieuses).

Mais rien n'y fait, au mois de Mars alors que la majorités des membres du Lion de Juda sont décimés par les armées helvètes, Lorgol appel à la croisade contre le Lion de Juda, dont les derniers membre en état de combattre se trouvent alors à Genève en tentant assez vainement de prendre la mairie. Bien entendu, la diète helvète refuse que des armées qu'elles ne reconnaissent plus ne viennent fouler leur territoire et donc on se retrouve dans un affrontment "Monde connu VS Helvétie siège des hérétiques".

D'ailleurs, ce fait politique des concordats tombant naturellement et le fait que Rome lance une croisade contre un groupuscule quasiment massacré en entier ... Provoque l'arrivée de la mouvance Réformé, dont la base est issue de civil helvète (dont certains ayant participé à la tuerie des léoniens) et de quelques lion de Juda.
C'est donc la fausse croisade contre la souveraineté des états Helvête qui aura créé la Réforme. De fait, on retrouve dans l'idée originale de la Réforme l'idée de l'anti-cléricalisme et surtout de l'anti-nobliaire car la volonté d'indépendance des helvètes se basant sur cette pensée profonde qui unie les helvètes. Donc on est aujourd'hui assez loin des Réformés d'origine, lorsque l'on voie des personnes se présenter comme réformé et noble...

**
Et le second point, pas des moindres car les autorités romaines n'auront pas risqué cette pseudo croisade sans avoir une raison (enfin pour certain). A cette époque, l'empire s'en foutait de l'Helvétie et désirait remettre la Provence dans son giron en y envoyant plusieurs centaines d'hommes pour soumettre la province émancipée. Alors que les armées s'organise, la seule armée du Nord à passer les frontières provençale sera l'armée Sicut Aquila composé d'une quarantaine d'homme provenant de la ville de Fribourg (Helvétie) et venant soutenir l'indépendance provençal.
Par contre, à cette époque la Provence était une terre fortement aristotélicienne avec en son sein divers prélat et autres ambassadeurs romains qui tenaient de bonnes ficelles et tout autant soutenait l'indépendance de la province. D'ailleurs, si je ne me trompe pas, le Marquis avait été couronné par un Cardinal alors que l'empire pourtant bien lié à Rome ne reconnaissait pas cette indépendance ?
Donc en sous main, les ambassadeurs de la souveraineté provençal auront finement joué le jeu, connaissant la situation helvète (dont une partie était leur allié) pour faire détourner le maximum de troupe impérial en troupe croisé direction Genève et ainsi éviter de devoir se soumettre à l'empire.

C'était juste pour la remarque =)

_________________
Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Bourgeois


chez moi : Genève
qualité particulière : Babouches à grelot
inscription le : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Grosses Annales de l'Aristotélité vue depuis Genève - 1450 à nos jours   Lun 16 Déc - 18:31

Grande Chronique de l'Aristotélité vue depuis Genève - édition du 16/12/61


  • 1450 / 2002
  • 1451 / 2003
  • 1452 / 2004


     
  • 1453 / 2005

    • 3 février 1453, Le Périgord-Angoumois (PA) devient province française (il prendra le nom de Périgord sour le règne de Vonafred). Héraklius premier régent.
    • 19 septembre 1453 - 09 octobre 1453 : Bataille de Compiègne (Artois/Champagne)
    • 18 novembre 1453, Première Charte du Royaume de France, par Lévan III.
    • 5 décembre 1453, le Languedoc devient province française, Thierry54270 en est le premier régent.


  • 1454 / 2006

    • Janvier 1454 - 08 février 1454 : La Fronde de 1454 (Champagne, Artois, Normandie, Berry, Bourgogne...)
    • 7 avril 1454, démission de Biquette, Grand Maitre de France, il sera fait Prince de Condé le 22 avril.


  • 1455 / 2007

    • 5 février 1455 Juju, Prince de Fontainebleau devient Grand Maitre de France sous le règne du Roi Lévan III.
    • 4 Juillet 1455 : Signature du Concordat dit de Paris, entre la France de Lévan III et sa Sainteté le Pape Eugène V.
    • 18 août 1455, la Guyenne devient province française, Izara régente.
    • 19 octobre 1455, prise de Dijon par les compagnies Finefond, des Chimères, des Malandrins et du Lion de Juda.
    • 29 novembre 1455, Armoria de Mortain, Duchesse de Saulieu, Princesse de France, nommée Grand Maitre de France par Lévan III


  • 1456 / 2008

    • 7 janvier 1456, déclaration d'Indépendance de la Confédération helvétique.
    • Montpellier (ouverture de la capitale le 26 février 1456)
    • Périgueux (ouverture de la capitale le 4 mars 1456)
    • Début avril, à l'appel de Rome contre les réformés genevois, les armées croisées se rassemblent sous le commandement des capitaines Hans Hoggendaffen et Lothilde Adams de Mélincour.
    • 10 avril 1456, le Cardinal Camerlingue Guillaume de Lorgol ordonne le siège de la ville.
    • 11 avril 1456, l'armée suisse des Bocans, commandée par le capitaine Wahl, est taillée en pièce dans les faubourgs de Genève en tentant de rompre le siège. L'armée suisse Aries dirigée par Mariamagdalena, connait le même sort quelques jours plus tard.
    • 12, 13, 14 avril, assauts croisés infructueux. Le siège s'enlise.
    • 21 avril 1456, l'avoyer de Genève, Petitced, qui menait les négociations avec les assaillants, est assassiné par Yohann65, le curé de Genève, rallié aux croisés.
    • 24 avril, pour en contrôler les accès, une armée croisée entre par négociation dans les murs de Genève sans en renverser le gouvernement. Fuite de Yohann65. Guillaume de Lorgol, jugé trop belliqueux par ses pairs, quitte ses fonctions de Camerlingue.
    • 30 avril 1456, de guerre lasse, la dernière armée croisée quitte Genève sans avoir fauché les sectateurs réformés du Lion de Juda.
    • 21-18 avril 1456 l'Armagnac & Comminges (A&C : régent Fauville), le Béarn (régent : Juju), la Gascogne (régent : Lothaire_de_cassel), le Rouergue (régent :  Daresha) et Toulouse (régent : Knightingale) deviennent provinces françaises.
    • 15 mai 1456. Promulgation du décret dit du Jour des Humbles.
    • Guerre pour la Navarre (Béarn, Gascogne)
    • Juin 1456 : Partage de la Guyenne (A&C, PA, Guyenne) > Guerre d'Aquitaine
    • 25 Août, décès de la Reine de France, Catherine-Victoire d'Apperault.
    • 20 novembre 1456. Le Simultaneum, décret organisant l'usage partagé et apaisé de l'église Saint Pierre de Genève, dite cathédrale, entre en vigueur à Genève.
    • 7 décembre 1456, la République de Genève ratifie l'édit des routes et des chemins qui délimite son territoire souverain.


  • 1457 / 2009

    • 10 janvier 1457, le juge confédéral devient bourreau des verdicts des juges des cantons, la cour de justice de la République de Genève devient pleinement souveraine.
    • Bordeaux (ouverture de la capitale le 8 février 1457)
    • Auch, Mont-de-Marsan, Pau, Rodez, Toulouse (ouverture des capitales le 17 février 1457)
    • 13- 24 février 1457 - avril 1457 > Guerre Gascogne/Guyenne
    • 17 février, proclamation de la République de Pontarlier par son maire Arcas. Des volontaires genevois affluent dans la cité jurassienne rapidement assiégée par la chevalerie comtoise.
    • 19 février, Bataille des barques. Les républicains pontissaliens refluent vers Grandson en bon ordre.
    • 26 & 27 mars 1457, Bataille du Pont-trop-loin, l'armée franc comtoise de l'Ost Parangon et l'armée fribourgeoise Sicut Aquila, commandée par le capitaine Zefamousmitch, repoussent et débandent l'armée du Salut du capitaine Gromukus qui tentait de rétablir la République à Pontarlier. Mort d'Arcas et fin à l'expérience républicaine à Pontarlier.
    • 11-20 avril 1457 : Guerre Guyenne-Périgord
    • mai 1457 : Guerre civile en Gascogne et débordement en Guyenne (Gascogne, Guyenne, Memento Mori, Le Cartel etc.)
    • 9 mai 1457, issue de la compagnie des Renard, l'armée franche "La Desembarranta", s'empare de Labrit en Gascogne.
    • 8 juillet 1457, traité de paix entre les duchés de Gascogne et de Guyenne.
    • 28 juillet, la chancellerie genevoise demande vainement l'extradition de son ancien curé, assassin de Petitced, l'avoyer du siège de 56, au Comté du Béarn où il vit paisiblement et défroqué. Requête renouvelée le 8 septembre sans plus de succès.
    • 25-28 août 1457, une ambassade genevoise est reçue en grande pompe au château de Dole. "Paix de Dole"
    • 14 septembre 1457, le maire de Genève, Nicbur, annonce un ultimatum de 15 jours aux autorités béarnaises. Début octobre, il déclare la guerre au nom de Genève et accorde le 16, à Meliandulys, capitaine de la Compagnie des Reîtres Suisses, une lettre de marque l'autorisant à mener la guerre en Béarn, pour Genève.
    • 31 octobre, après avoir traversé les Pyrénées pour contourner les défenses béarnaises, les genevois, passant par Roncevaux, échouent à renverser le conseil de Pau.
    • 28 novembre, le château béarnais est pris. Les soldats genevois se rendent maîtres de tout l'inventaire comtal, pour une somme équivalant à environ 60'000 écus.
    • 24 décembre 1457, 4 armées croisées menées par la Grand Maître de France, Armoria de Mortain, venues de France à l'Appel de l'Eglise de Rome, entrent en Franche Comté et se dirigent vers Genève.
    • 27 décembre, l'avoyère de Genève, Rgmax, ordonne la capitulation de sa cité sans combattre, somme ses soldats en Béarn de déposer les armes et entame des discussions directes avec le Comté du Béarn.


  • 1458 / 2010

    • 12 janvier 1458, par la voix de leur capitaine, Meliandulys, les soldats genevois en guerre dans le Comté du Béarn, rejettent l'autorité de leur cité et forment un gouvernement en exil.
    • 27 janvier 1458, la comtesse béarnaise Agnès Adélaïde de Dénéré de Saint Just signe le bannissement du curé assassin. Les soldats genevois rejoignent la cité réformée de Montauban en Guyenne.
    • 21 avril 1458, la République de Genève déclare la liberté de commerce sur ses marchés.
    • 22 Avril 1458, traité de paix entre le Comté du Béarn et la République de Genève.
    • 1er juin 1458, Convention de Genève relative au traitement des prisonniers de guerre.
    • 10 juin 1458, Nicbur et Ange_Déchu, deux négociants en poissons genevois, sont mortellement blessés par l'armée savoyarde d'Azalée de Sparte. Accusés d'avoir eux-même attaqué l'armée, ils sont mis en procès par la cour de justice de Chambéry et condamnés. Indignation à Genève, l'incident conduit aux évènements du 11 décembre 1458.
    • 23 Septembre 1458 : démission d'Armoria de Mortain du poste de Grand Maitre de France, elle devient Princesse de Chantilly.  Mariealice d'Altérac devient Grand Maitre de France.
    • Le 29 Novembre 1458, après trois jours passée à Aix-En-Provence et un jour après la prise de la Mairie, l'armée "Amesha" commandée par le capitaine Caleblost prend d'assaut le Château Comtal de Provence et forme un conseil de guerre.
    • 30 novembre 1458 : L'Acte et la puissance, abdication du Roi de France Lévan III. Mariealice Grand Maître de France, assure la Régence.
    • 11 décembre 1458 : Déclaration de guerre de la République de Genève au duché de Savoie.
    • 19 décembre 1458 : Conquête d'Annecy par la République Genève
    • 31 décembre 1458 : SMI Alveran élu Saint Empereur


  • 1459 / 2011

    • 19 janvier 1459 : Reconquête d'Annecy par les savoyards
    • 27 janvier 1459, conquête de Genève par les troupes du cardinal MrGroar qui place la ville sous l'autorité directe de l'Eglise de Rome.
    • Février 1459, pillages de Belley, Saint Claude et tentative de pillage de Chambéry par les genevois.
    • 23 février 1459, les armées savoyardes et franc-comtoises se retirent de Genève
    • 12 mars 1459 : Trêve entre le duché de Savoie et la République de Genève.
    • 16 mars 1459, bataille de Sion, "l'armée du Bonheur" commandée par le genevois Cendres, défait l'armée croisée romaine du capitaine Namaycush, ultime protecteur du cardinal MrGroar. Les genevois reprennent le contrôle de leur cité quelques jours plus tard.
    • 19 Juin 1459. L'armée de l'Ordre Teutonique dirigée par le Grand Maître Makcimus et l'armée de l'Ordre du Tau dirigée par Monseigneur l'évêque Tibère de Montefeltro, entrent dans le canton de Genève dans le but proclamé de réduire l'hérésie réformée et de détruire deux armées genevoises, respectivement commandées par les capitaines Thoros de Myr et Edward Teach. Les deux capitaines de l'Eglise sont mortellement blessés dans l'assaut et leurs armées mises en déroute.
    • 27 juin 1459, deux armées tourangelles et l'armée royale menée par le prince Namaycush, capitaine de la Reine, entrent dans le duché du Berry, début de la Guerre du Ponant.  
    • 28, 29 et 30 juin 1459, siège de Bourges et annexion des mines berrichonnes.
    • 3 juillet, le duché du Bourbonnais-Auvergne entre officiellement en guerre contre le duché du Berry.
    • 6 juillet, le duché de Bourgogne rentre officiellement en guerre contre le duché du Berry.
    • 6 Juillet 1459 : Charte du Royaume de France dit : Code Béatrice.
    • 16 juillet 1459 : Mort de SMI Alveran
    • 12 Août 1459 : SM Nébisa de Mallemort, Reine de France.
    • 22 août 1459 : SMI Raboude élu Saint-Empereur


  • 1460 / 2012

    • 12 Février 1460 Promulgation de la nouvelle Grande Charte du Royaume de France, sous le règne de SM Nébisa.
    • 29 Mars 1460, SM Vonafred de Salmo-Salar, Roi de France
    • 29 mars 1460 : Mort de SMI Raboude
    • 3 mai 1460 : SMI Adala Borgia élue Saint-Empereur
    • 23 mai 1460 - Août 1460 - Toulouse. Guerre des comes Erik et Logann. Elle y voit les puissants seigneurs de France et Namaycush, le duc de Pontoise, frère du roi Louis-Vonafred, venu faire l'arbitre dans le conflit fratricide.
    • 18 juin, l'armée croisée "Cor una et anima una" dirigée par Istar.333, stationnée en Franche Comté et portant oriflamme aux couleurs du Bourbonnais-Auvergne détruit sans préavis particulier les deux étendards genevois dressés devant les remparts de la cité lémanique, "l'Alea Furor" du capitaine Thoros et "Mes qu’un exercit" du capitaine Edward_Teach.
    • 9 juillet 1460. Pillage de Dole en Franche Comté par une compagnie menée par Isabeau, une aventurière française, et deux réformés notoires, Izaac Dusalève et Falco de Cartel.
    • 27 septembre 1460 fin de la Guerre du Ponant (traité de l'Aventin)
    • 26 Octobre 1460 mort de SM Vonafred Roi de France, Dotch devient Régente de France.
    • 22 novembre 1460 : Mort de SMI Adala Borgia
    • 26 Novembre 1460 SM Eusaias de Blanc-Combaz, Roi de France
    • Eusaias mène la guerre contre l’archiduc d'Anjou qui se réclame souverain. Chevauchée du capitaine angevin Thoros à travers le DR jusque sous Orléans. Retraite puis défaite de celui-ci en Bourgogne.
    • Début des tensions diplomatiques entre Rome et la France, le 12 décembre 1460 (allégeance de Falco. duc de Touraine à la fin du mandat de Vonafred, et couple royal excommunié).
    • 26 décembre 1460, apparition de la fièvre d'Alexandrie à Marseille et Aix.
    • 27 décembre 1460 : SMI Fenthick élu Saint-Empereur


  • 1461 / 2013

    • 5 janvier, Sa Sainteté le Pape Innocent VIII reconnait officiellement Eusaias de Blanc-Combas, élu Roi de France, comme Anti-Roy et Sicaire démoniaque au service du Sans-Nom, lui déniant tout droit à régner sur le peuple aristotélicien du Très Aristotélicien Royaume de France.
    • Dans la guerre entre le Roi de France et l'Archiduc d'Anjou, Craon est prise et donnée au comté royal du Maine, La Flèche au duché d’Alençon. Le 8 janvier, Saumur est conquise par l’Ost du roi, faisant d'Angers le dernier relief de ce qui fut le fier duché d'Anjou.
    • Guerre civile en Bourgogne; royalistes vs papistes, le 9 janvier 1461, les compagnies Teutoniques campent dans les faubourgs de Dijon. Cet Ordre Militaire Religieux s’en est venu depuis la Franche Comté dans l’Empire, agréée par Rome, l’Empereur Flavien-Charles Galanodel, dict Fenthick et le Franc-Comte Kalvin. De quoi provoquer l’hire du roi de France qui, réfutant tous les « prétextes de Sa Majesté Impériale », rappelle à l’Empereur qu’il récoltera ce qu’il seme.
    • Le 12 janvier, le duc de Bourgogne Alexandre Olund, qui refuse de prêter allégeance au roi de France élu, Eusaias de Blanc-Combaz, est renversé par les armées royales d’Aryanha Farnese et Angélique de la Mirandole.
    • 13 janvier, la peste et dix armées royales sont sous et sur les murs d’Angers.
    • 14 janvier 1461, appel de Rome à la croisade contre le Roi de France,
    • 15 janvier 1461, suivant en cela les prescriptions de l’Eglise de Rome,  Riwenn de Castel Vilar, Comte d'Armagnac, Rozenn Caillavet, Duchesse de Gascogne et Comminges et Azilize d'Herbauge, Comtesse du Béarn ont annoncé qu’ils ne se reconnaissaient plus vassaux du Royaume de France.
    • 16 janvier 1461. Déclaration d'indépendance de la Navarre.
    • 26 Janvier , la compagnie Fatum, sous étendard helvète, franchit la frontière sud de la Lorraine et se dirigea droit vers Vaudemont, au cœur de la Lorraine, massacrant sur son passage défenseurs et voyageurs sans distinction ni sommation. Après une journée aux portes de la ville, l'armée investit celle-ci et en prit le contrôle, avant de la déclarer ville franche.
    • 28 janvier, une troupe de brigands, répondant au nom de Corleone, attaque Toul en Lorraine et pille la ville.
    • février 1461, l'armée de brigands du nom de Fatum quitte les terres lorraines, face à l'approche de deux armée alliées de la Lorraine pour se réfugier en Artois.
    • 27 février 1461 : Mort de SMI Fenthick Ier.
    • 4 Mars 1461 Jade de Sparte, Régente du Saint Empire Romain Germanique envoie une missive au Roy de France, Eusaias de Blanc Combaz ainsi qu'à Son Éminence le Cardinal Uriel et se  propose comme médiateur entre la Couronne de France et Rome.  Les armées de l'Eglise "Deus Manum Ducit" et "Ne craint que Dieu", battant pavillons impériaux, sont démantelées dans le calme.
    • Mars 1461 - juillet 1461 : La Campagne de Navarre (France, Guyenne, Toulouse ; Gascogne ;  Navarre : Béarn, A&C, Aragon etc.)
    • 14 mars 1461, l'armée savoyarde "des 7" du capitaine White se présente devant les remparts genevois et repart le lendemain.
    • 16 mars 1461, sur le lac de Genève, le Rodina, foncet du capitaine provençal Herrick, est coulé par le "Saif Al Assad" genevois du capitaine réformé Méliandulys.
    • Pontarlier, le 25 mars et Lörrach le 31 Mars, tombent sous les assauts de la compagnie Fatum.
    • 27 mars, à Langres, c’est une bande de brigands se revendiquant eux aussi de Fatum installe un des leurs dans sur le siège de maire.
    • 2 Avril, c’est Autun qui cède sous les assauts d’un groupe appartenant à la guilde susnommée.
    • 3 avril 1461, le même vaisseau de guerre quitte le port de Genève pour arraisonner les navires impériaux, en saisir les cargaisons et les envoyer par le fond. Le 4, la puissante caraque de guerre coule le « Savoyard » du capitaine Vicomtest, qui naviguait sur le lac de Genève. Le 5, elle ajoute à son cursus honorum le « Saint Erasme » du capitaine Maitremars et le «la flèche» du capitaine Eden*, dans le petit bassin du port de pèche de Belley sur le Rhône.
    • 4 avril 1461 : SMI Ludwig_von_frayner élu Saint-Empereur
    • 6 avril, l'Empereur nouvellement élu laisse sept jours à la République de Genève pour réparer les préjudices causés.
    • 14 avril, la ville comtoise Saint Claude reçoit la visite de l'armée "Lion de Juda" commandée par la sicaire Leamance qui procède elle-même à une livraison de poissons à la mairie franc comtoise.
    • 18 Avril, la ville comtoise reçoit une nouvelle visite. L'armée "L'Eldorado" commandée par Santiagoriccardo ainsi que les armées "Fatum" et "Fatum II" commandées respectivement par Dida et Jerominus, se présentent aux portes de la ville, battant également le pavillon genevois.
    • 23 avril 1461 : Déclaration de guerre de l'Empire à la République de Genève. Le même jour, les compagnies Fatum et Eldorado, récemment agréées par Genève, prennent le château de la Bourgogne.
    • 24 avril, les armées impériales "Alba Stella", dirigée par Ollowain27, et "Caeruleus Stella" commandée par Lestad, sont signalées dans le canton de Schwyz.
    • 28 avril 1461 : Prise de Genève par l’armée "Gladiustorum", portant oriflamme de la principauté de Mayence, commandée par Comyr, et "l’armée des 7", portant oriflamme savoyard, commandée par White, vice-maréchal impérial. Annexion de la cité à la Savoie.
    • 2 mai, dans le but d’aller au devant des intentions de l’Empire et d’éviter le combat, le château helvète tombent entre les mains de l’armée Sicut Aquila, dirigée par Michel Blair, capitaine fribourgeois. Le conseil des XII, jugé trop favorable à Genève est renversé, les agréments retirés aux armées Fatum et Eldorado. Des voix suisses s’élèvent et parlent de trahison et dénoncent un complot fomenté par Gaia, maire de Fribourg.
    • 4 mai 1461 : Prise de Fribourg par les armées ludoviciennes et établissement d'un conseil de Guerre impérial en Helvétie.
    • 22 et 24 mai, des convois de dignitaires impériaux italiens transportant d’importants volumes de richesses et de marchandises sont interceptés dans les cols alpins par des combattants au service de la cause helvète. Guerre d'escarmouches en Helvétie.
    • 31 mai, Genève est séparée de la Savoie et devient franc comté impérial après que la liste genevoise ait emporté 39,4% des suffrages lors des élections ducales savoyardes du 16 mai.
    • 25 Juin 1461 décès de SM Eusaias, Gnia Reine consort devient Régente du Royaume de France.
    • 25 juin 1461 : proclamation impériale annonçant la fin de la guerre contre Genève.
    • 27 juin, début de la chevauchée de deux armées hétéroclites, « DTC » et « Deo Volonte », composées de patriotes helvètes, de genevois, de cavaliers de l'Hydre et quelques pousse-rapières de fortune, sous agréments berrichons.
    • 11 juillet, révolte genevoise. Le gouverneur impérial Valzan de Louvois est blessé, son armée détruite.
    • 16 juillet, reprise de la ville par les troupes impériales.
    • 22 Juillet 1461 SM Nicolas_di_Firenze, Roi de France sous le nom : Nicolas.1er
    • 5 août, prise de Bourg-l‘Empire par l’armée « DTC » de l’amiral Fernand,
    • 6 août, prise de Belley en Savoie par l’armée « Deo Volonte » de la capitaine genevoise Cameliane, qui, rapidement assiégée par trois armées impériales - l’armée italienne "Order of the Nemesi-Semper Fidelis", dirigée par le condottiere et controversé général de l’Empire, Marquis Margab, l'armée savoyarde "Dracones Alpinorum", dirigée par le capitaine Hasdrubal de Pendragon et l’armée "Comté Imperial de Genève" dirigée par le capitaine génois Edmondo, évacue rapidement la ville et disperse son armée.
    • 10 août, les genevois se révoltent contre le gouverneur militaire impérial Valzan et reprennent le contrôle de leur cité.
    • Du 10 au 15 août, l’armée « DTC » résiste à 40 contre 100 à 5 armées impériales et française, leur navrant moult capitaines.
    • Le 16 août, les impériaux entrent enfin dans Bourg, tuant un milicien savoyard étourdi, tandis que la DTC démobilisait entre Bourg et Mâcon, permettant aux rescapés de se disperser dans l’ordre et le calme et d’échapper ainsi à la furie vengeresse des soldats impériaux. Selon une source "genevoise", les morts et blessés côtés Empire et Français sont estimés à 55, dont 5 des principaux capitaines impériaux.
    • 14 août, le capitaine Wahl, général de l’armée suisse des Bocans, entre dans les murs de Genève avec l’accord de son gouverneur et maire issu de la révolte du 10 août, Benedict Lafamine. La cité helvète est rattachée à la Confédération helvétique, suivant en cela sa mine d’or de Nyon, annexée la veille.
    • 25 août, l’Empereur Ludwig Ier dans son armée "Leo Hollandicus | Pro Gloria et Patria" commandée par Findecano, est aux portes de Fribourg, siège de la diète helvétique.
    • 15 septembre 1461, prise et pillage de Konstanz, dans le duché d'Augsbourg, la ville abrite le tombeau de l'impératrice Adala Ière, elle tombe entre les mains de routiers semblant être menés par des aristotéliciens réformés de confession anabaptistes qui exposèrent publiquement leurs griefs contre Sa Majesté Impériale Ludwig Ier.
    • 1er octobre 1461, l’hôtel de ville de la bonne cité d’Annecy dans le duché de Savoie est investi et pillé par une soldatesque bigarrée menés par le capitaine Adrian. Le routier fait proclamer en gargote savoyarde que l’assaut était une réponse légitime aux « insultes » proférées par l’Empereur Ludwig à l’encontre de sa Provence chérie
    • 10 octobre 1461, bataille de Genève entre les armées du Comte de Genève, Enzo de Montbray-Sempère , l’"Ab Origine Fidelis" dirigée personnellement par ce dernier et l'armée "Comté Imperial de Genève" dirigée par Filippone, et celle des suisses, "La Camysole genevoise" commandée par Cameliane. Les armées impériales sont, détruite pour la première, repoussée pour la seconde.
    • 13 octobre 1461, bataille de Saint Claude entre l'armée "Comté impérial de Genève" du capitaine impérial Filippone de La Spezia, condottiere génois, et l'armée "La Camysole genevoise" de Caméliane. L'armée impériale est détruite.
    • 24 octobre 1461 : Mort de SMI Ludwig_von_frayner
    • 21 novembre 1461, SMI Comyr de Wettin est élu Empereur au premier tour de l'élection.


  • 1462 / 2014
    C'est bientôt là !




à suivre : qui veut cite et suit (en couleur)[/quote]

_________________
Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière
Revenir en haut Aller en bas
zarathoustra
Bourgeois


chez moi : Genève
qualité particulière : Avoyer
inscription le : 01/01/2010

MessageSujet: Re: Grosses Annales de l'Aristotélité vue depuis Genève - 1450 à nos jours   Mar 4 Mar - 15:12

izaac a écrit:
Grande Chronique de l'Aristotélité vue depuis Genève - édition du 16/12/61


  • 1450 / 2002
  • 1451 / 2003
  • 1452 / 2004


     
  • 1453 / 2005

    • 3 février 1453, Le Périgord-Angoumois (PA) devient province française (il prendra le nom de Périgord sour le règne de Vonafred). Héraklius premier régent.
    • 19 septembre 1453 - 09 octobre 1453 : Bataille de Compiègne (Artois/Champagne)
    • 18 novembre 1453, Première Charte du Royaume de France, par Lévan III.
    • 5 décembre 1453, le Languedoc devient province française, Thierry54270 en est le premier régent.


  • 1454 / 2006

    • Janvier 1454 - 08 février 1454 : La Fronde de 1454 (Champagne, Artois, Normandie, Berry, Bourgogne...)
    • 7 avril 1454, démission de Biquette, Grand Maitre de France, il sera fait Prince de Condé le 22 avril.


  • 1455 / 2007

    • 5 février 1455 Juju, Prince de Fontainebleau devient Grand Maitre de France sous le règne du Roi Lévan III.
    • 4 Juillet 1455 : Signature du Concordat dit de Paris, entre la France de Lévan III et sa Sainteté le Pape Eugène V.
    • 18 août 1455, la Guyenne devient province française, Izara régente.
    • 19 octobre 1455, prise de Dijon par les compagnies Finefond, des Chimères, des Malandrins et du Lion de Juda.
    • 29 novembre 1455, Armoria de Mortain, Duchesse de Saulieu, Princesse de France, nommée Grand Maitre de France par Lévan III


  • 1456 / 2008

    • 7 janvier 1456, déclaration d'Indépendance de la Confédération helvétique.
    • Montpellier (ouverture de la capitale le 26 février 1456)
    • Périgueux (ouverture de la capitale le 4 mars 1456)
    • Début avril, à l'appel de Rome contre les réformés genevois, les armées croisées se rassemblent sous le commandement des capitaines Hans Hoggendaffen et Lothilde Adams de Mélincour.
    • 10 avril 1456, le Cardinal Camerlingue Guillaume de Lorgol ordonne le siège de la ville.
    • 11 avril 1456, l'armée suisse des Bocans, commandée par le capitaine Wahl, est taillée en pièce dans les faubourgs de Genève en tentant de rompre le siège. L'armée suisse Aries dirigée par Mariamagdalena, connait le même sort quelques jours plus tard.
    • 12, 13, 14 avril, assauts croisés infructueux. Le siège s'enlise.
    • 21 avril 1456, l'avoyer de Genève, Petitced, qui menait les négociations avec les assaillants, est assassiné par Yohann65, le curé de Genève, rallié aux croisés.
    • 24 avril, pour en contrôler les accès, une armée croisée entre par négociation dans les murs de Genève sans en renverser le gouvernement. Fuite de Yohann65. Guillaume de Lorgol, jugé trop belliqueux par ses pairs, quitte ses fonctions de Camerlingue.
    • 30 avril 1456, de guerre lasse, la dernière armée croisée quitte Genève sans avoir fauché les sectateurs réformés du Lion de Juda.
    • 21-18 avril 1456 l'Armagnac & Comminges (A&C : régent Fauville), le Béarn (régent : Juju), la Gascogne (régent : Lothaire_de_cassel), le Rouergue (régent :  Daresha) et Toulouse (régent : Knightingale) deviennent provinces françaises.
    • 15 mai 1456. Promulgation du décret dit du Jour des Humbles.
    • Guerre pour la Navarre (Béarn, Gascogne)
    • Juin 1456 : Partage de la Guyenne (A&C, PA, Guyenne) > Guerre d'Aquitaine
    • 25 Août, décès de la Reine de France, Catherine-Victoire d'Apperault.
    • 20 novembre 1456. Le Simultaneum, décret organisant l'usage partagé et apaisé de l'église Saint Pierre de Genève, dite cathédrale, entre en vigueur à Genève.
    • 7 décembre 1456, la République de Genève ratifie l'édit des routes et des chemins qui délimite son territoire souverain.


  • 1457 / 2009

    • 10 janvier 1457, le juge confédéral devient bourreau des verdicts des juges des cantons, la cour de justice de la République de Genève devient pleinement souveraine.
    • Bordeaux (ouverture de la capitale le 8 février 1457)
    • Auch, Mont-de-Marsan, Pau, Rodez, Toulouse (ouverture des capitales le 17 février 1457)
    • 13- 24 février 1457 - avril 1457 > Guerre Gascogne/Guyenne
    • 17 février, proclamation de la République de Pontarlier par son maire Arcas. Des volontaires genevois affluent dans la cité jurassienne rapidement assiégée par la chevalerie comtoise.
    • 19 février, Bataille des barques. Les républicains pontissaliens refluent vers Grandson en bon ordre.
    • 26 & 27 mars 1457, Bataille du Pont-trop-loin, l'armée franc comtoise de l'Ost Parangon et l'armée fribourgeoise Sicut Aquila, commandée par le capitaine Zefamousmitch, repoussent et débandent l'armée du Salut du capitaine Gromukus qui tentait de rétablir la République à Pontarlier. Mort d'Arcas et fin à l'expérience républicaine à Pontarlier.
    • 11-20 avril 1457 : Guerre Guyenne-Périgord
    • mai 1457 : Guerre civile en Gascogne et débordement en Guyenne (Gascogne, Guyenne, Memento Mori, Le Cartel etc.)
    • 9 mai 1457, issue de la compagnie des Renard, l'armée franche "La Desembarranta", s'empare de Labrit en Gascogne.
    • 8 juillet 1457, traité de paix entre les duchés de Gascogne et de Guyenne.
    • 28 juillet, la chancellerie genevoise demande vainement l'extradition de son ancien curé, assassin de Petitced, l'avoyer du siège de 56, au Comté du Béarn où il vit paisiblement et défroqué. Requête renouvelée le 8 septembre sans plus de succès.
    • 25-28 août 1457, une ambassade genevoise est reçue en grande pompe au château de Dole. "Paix de Dole"
    • 14 septembre 1457, le maire de Genève, Nicbur, annonce un ultimatum de 15 jours aux autorités béarnaises. Début octobre, il déclare la guerre au nom de Genève et accorde le 16, à Meliandulys, capitaine de la Compagnie des Reîtres Suisses, une lettre de marque l'autorisant à mener la guerre en Béarn, pour Genève.
    • 31 octobre, après avoir traversé les Pyrénées pour contourner les défenses béarnaises, les genevois, passant par Roncevaux, échouent à renverser le conseil de Pau.
    • 28 novembre, le château béarnais est pris. Les soldats genevois se rendent maîtres de tout l'inventaire comtal, pour une somme équivalant à environ 60'000 écus.
    • 24 décembre 1457, 4 armées croisées menées par la Grand Maître de France, Armoria de Mortain, venues de France à l'Appel de l'Eglise de Rome, entrent en Franche Comté et se dirigent vers Genève.
    • 27 décembre, l'avoyère de Genève, Rgmax, ordonne la capitulation de sa cité sans combattre, somme ses soldats en Béarn de déposer les armes et entame des discussions directes avec le Comté du Béarn.


  • 1458 / 2010

    • 12 janvier 1458, par la voix de leur capitaine, Meliandulys, les soldats genevois en guerre dans le Comté du Béarn, rejettent l'autorité de leur cité et forment un gouvernement en exil.
    • 27 janvier 1458, la comtesse béarnaise Agnès Adélaïde de Dénéré de Saint Just signe le bannissement du curé assassin. Les soldats genevois rejoignent la cité réformée de Montauban en Guyenne.
    • 21 avril 1458, la République de Genève déclare la liberté de commerce sur ses marchés.
    • 22 Avril 1458, traité de paix entre le Comté du Béarn et la République de Genève.
    • 1er juin 1458, Convention de Genève relative au traitement des prisonniers de guerre.
    • 10 juin 1458, Nicbur et Ange_Déchu, deux négociants en poissons genevois, sont mortellement blessés par l'armée savoyarde d'Azalée de Sparte. Accusés d'avoir eux-même attaqué l'armée, ils sont mis en procès par la cour de justice de Chambéry et condamnés. Indignation à Genève, l'incident conduit aux évènements du 11 décembre 1458.
    • 23 Septembre 1458 : démission d'Armoria de Mortain du poste de Grand Maitre de France, elle devient Princesse de Chantilly.  Mariealice d'Altérac devient Grand Maitre de France.
    • Le 29 Novembre 1458, après trois jours passée à Aix-En-Provence et un jour après la prise de la Mairie, l'armée "Amesha" commandée par le capitaine Caleblost prend d'assaut le Château Comtal de Provence et forme un conseil de guerre.
    • 30 novembre 1458 : L'Acte et la puissance, abdication du Roi de France Lévan III. Mariealice Grand Maître de France, assure la Régence.
    • 11 décembre 1458 : Déclaration de guerre de la République de Genève au duché de Savoie.
    • 19 décembre 1458 : Conquête d'Annecy par la République Genève
    • 31 décembre 1458 : SMI Alveran élu Saint Empereur


  • 1459 / 2011

    • 19 janvier 1459 : Reconquête d'Annecy par les savoyards
    • 27 janvier 1459, conquête de Genève par les troupes du cardinal MrGroar qui place la ville sous l'autorité directe de l'Eglise de Rome.
    • Février 1459, pillages de Belley, Saint Claude et tentative de pillage de Chambéry par les genevois.
    • 23 février 1459, les armées savoyardes et franc-comtoises se retirent de Genève
    • 12 mars 1459 : Trêve entre le duché de Savoie et la République de Genève.
    • 16 mars 1459, bataille de Sion, "l'armée du Bonheur" commandée par le genevois Cendres, défait l'armée croisée romaine du capitaine Namaycush, ultime protecteur du cardinal MrGroar. Les genevois reprennent le contrôle de leur cité quelques jours plus tard.
    • 19 Juin 1459. L'armée de l'Ordre Teutonique dirigée par le Grand Maître Makcimus et l'armée de l'Ordre du Tau dirigée par Monseigneur l'évêque Tibère de Montefeltro, entrent dans le canton de Genève dans le but proclamé de réduire l'hérésie réformée et de détruire deux armées genevoises, respectivement commandées par les capitaines Thoros de Myr et Edward Teach. Les deux capitaines de l'Eglise sont mortellement blessés dans l'assaut et leurs armées mises en déroute.
    • 27 juin 1459, deux armées tourangelles et l'armée royale menée par le prince Namaycush, capitaine de la Reine, entrent dans le duché du Berry, début de la Guerre du Ponant.  
    • 28, 29 et 30 juin 1459, siège de Bourges et annexion des mines berrichonnes.
    • 3 juillet, le duché du Bourbonnais-Auvergne entre officiellement en guerre contre le duché du Berry.
    • 6 juillet, le duché de Bourgogne rentre officiellement en guerre contre le duché du Berry.
    • 6 Juillet 1459 : Charte du Royaume de France dit : Code Béatrice.
    • 16 juillet 1459 : Mort de SMI Alveran
    • 12 Août 1459 : SM Nébisa de Mallemort, Reine de France.
    • 22 août 1459 : SMI Raboude élu Saint-Empereur


  • 1460 / 2012

    • 12 Février 1460 Promulgation de la nouvelle Grande Charte du Royaume de France, sous le règne de SM Nébisa.
    • 29 Mars 1460, SM Vonafred de Salmo-Salar, Roi de France
    • 29 mars 1460 : Mort de SMI Raboude
    • 3 mai 1460 : SMI Adala Borgia élue Saint-Empereur
    • 23 mai 1460 - Août 1460 - Toulouse. Guerre des comes Erik et Logann. Elle y voit les puissants seigneurs de France et Namaycush, le duc de Pontoise, frère du roi Louis-Vonafred, venu faire l'arbitre dans le conflit fratricide.
    • 18 juin, l'armée croisée "Cor una et anima una" dirigée par Istar.333, stationnée en Franche Comté et portant oriflamme aux couleurs du Bourbonnais-Auvergne détruit sans préavis particulier les deux étendards genevois dressés devant les remparts de la cité lémanique, "l'Alea Furor" du capitaine Thoros et "Mes qu’un exercit" du capitaine Edward_Teach.
    • 9 juillet 1460. Pillage de Dole en Franche Comté par une compagnie menée par Isabeau, une aventurière française, et deux réformés notoires, Izaac Dusalève et Falco de Cartel.
    • 27 septembre 1460 fin de la Guerre du Ponant (traité de l'Aventin)
    • 26 Octobre 1460 mort de SM Vonafred Roi de France, Dotch devient Régente de France.
    • 22 novembre 1460 : Mort de SMI Adala Borgia
    • 26 Novembre 1460 SM Eusaias de Blanc-Combaz, Roi de France
    • Eusaias mène la guerre contre l’archiduc d'Anjou qui se réclame souverain. Chevauchée du capitaine angevin Thoros à travers le DR jusque sous Orléans. Retraite puis défaite de celui-ci en Bourgogne.
    • Début des tensions diplomatiques entre Rome et la France, le 12 décembre 1460 (allégeance de Falco. duc de Touraine à la fin du mandat de Vonafred, et couple royal excommunié).
    • 26 décembre 1460, apparition de la fièvre d'Alexandrie à Marseille et Aix.
    • 27 décembre 1460 : SMI Fenthick élu Saint-Empereur


  • 1461 / 2013

    • 5 janvier, Sa Sainteté le Pape Innocent VIII reconnait officiellement Eusaias de Blanc-Combas, élu Roi de France, comme Anti-Roy et Sicaire démoniaque au service du Sans-Nom, lui déniant tout droit à régner sur le peuple aristotélicien du Très Aristotélicien Royaume de France.
    • Dans la guerre entre le Roi de France et l'Archiduc d'Anjou, Craon est prise et donnée au comté royal du Maine, La Flèche au duché d’Alençon. Le 8 janvier, Saumur est conquise par l’Ost du roi, faisant d'Angers le dernier relief de ce qui fut le fier duché d'Anjou.
    • Guerre civile en Bourgogne; royalistes vs papistes, le 9 janvier 1461, les compagnies Teutoniques campent dans les faubourgs de Dijon. Cet Ordre Militaire Religieux s’en est venu depuis la Franche Comté dans l’Empire, agréée par Rome, l’Empereur Flavien-Charles Galanodel, dict Fenthick et le Franc-Comte Kalvin. De quoi provoquer l’hire du roi de France qui, réfutant tous les « prétextes de Sa Majesté Impériale », rappelle à l’Empereur qu’il récoltera ce qu’il seme.
    • Le 12 janvier, le duc de Bourgogne Alexandre Olund, qui refuse de prêter allégeance au roi de France élu, Eusaias de Blanc-Combaz, est renversé par les armées royales d’Aryanha Farnese et Angélique de la Mirandole.
    • 13 janvier, la peste et dix armées royales sont sous et sur les murs d’Angers.
    • 14 janvier 1461, appel de Rome à la croisade contre le Roi de France,
    • 15 janvier 1461, suivant en cela les prescriptions de l’Eglise de Rome,  Riwenn de Castel Vilar, Comte d'Armagnac, Rozenn Caillavet, Duchesse de Gascogne et Comminges et Azilize d'Herbauge, Comtesse du Béarn ont annoncé qu’ils ne se reconnaissaient plus vassaux du Royaume de France.
    • 16 janvier 1461. Déclaration d'indépendance de la Navarre.
    • 26 Janvier , la compagnie Fatum, sous étendard helvète, franchit la frontière sud de la Lorraine et se dirigea droit vers Vaudemont, au cœur de la Lorraine, massacrant sur son passage défenseurs et voyageurs sans distinction ni sommation. Après une journée aux portes de la ville, l'armée investit celle-ci et en prit le contrôle, avant de la déclarer ville franche.
    • 28 janvier, une troupe de brigands, répondant au nom de Corleone, attaque Toul en Lorraine et pille la ville.
    • février 1461, l'armée de brigands du nom de Fatum quitte les terres lorraines, face à l'approche de deux armée alliées de la Lorraine pour se réfugier en Artois.
    • 27 février 1461 : Mort de SMI Fenthick Ier.
    • 4 Mars 1461 Jade de Sparte, Régente du Saint Empire Romain Germanique envoie une missive au Roy de France, Eusaias de Blanc Combaz ainsi qu'à Son Éminence le Cardinal Uriel et se  propose comme médiateur entre la Couronne de France et Rome.  Les armées de l'Eglise "Deus Manum Ducit" et "Ne craint que Dieu", battant pavillons impériaux, sont démantelées dans le calme.
    • Mars 1461 - juillet 1461 : La Campagne de Navarre (France, Guyenne, Toulouse ; Gascogne ;  Navarre : Béarn, A&C, Aragon etc.)
    • 14 mars 1461, l'armée savoyarde "des 7" du capitaine White se présente devant les remparts genevois et repart le lendemain.
    • 16 mars 1461, sur le lac de Genève, le Rodina, foncet du capitaine provençal Herrick, est coulé par le "Saif Al Assad" genevois du capitaine réformé Méliandulys.
    • Pontarlier, le 25 mars et Lörrach le 31 Mars, tombent sous les assauts de la compagnie Fatum.
    • 27 mars, à Langres, c’est une bande de brigands se revendiquant eux aussi de Fatum installe un des leurs dans sur le siège de maire.
    • 2 Avril, c’est Autun qui cède sous les assauts d’un groupe appartenant à la guilde susnommée.
    • 3 avril 1461, le même vaisseau de guerre quitte le port de Genève pour arraisonner les navires impériaux, en saisir les cargaisons et les envoyer par le fond. Le 4, la puissante caraque de guerre coule le « Savoyard » du capitaine Vicomtest, qui naviguait sur le lac de Genève. Le 5, elle ajoute à son cursus honorum le « Saint Erasme » du capitaine Maitremars et le «la flèche» du capitaine Eden*, dans le petit bassin du port de pèche de Belley sur le Rhône.
    • 4 avril 1461 : SMI Ludwig_von_frayner élu Saint-Empereur
    • 6 avril, l'Empereur nouvellement élu laisse sept jours à la République de Genève pour réparer les préjudices causés.
    • 14 avril, la ville comtoise Saint Claude reçoit la visite de l'armée "Lion de Juda" commandée par la sicaire Leamance qui procède elle-même à une livraison de poissons à la mairie franc comtoise.
    • 18 Avril, la ville comtoise reçoit une nouvelle visite. L'armée "L'Eldorado" commandée par Santiagoriccardo ainsi que les armées "Fatum" et "Fatum II" commandées respectivement par Dida et Jerominus, se présentent aux portes de la ville, battant également le pavillon genevois.
    • 21 Avril, Honorine, évêque de Genêve, est reconnue coupable de Crime contre le Peuple de Genève.  L'accusé ayant pris la fuite et dans un contexte agité, la peine n'est pas appliquée.
    • 23 avril 1461 : Déclaration de guerre de l'Empire à la République de Genève. Le même jour, les compagnies Fatum et Eldorado, récemment agréées par Genève, prennent le château de la Bourgogne.
    • 24 avril, les armées impériales "Alba Stella", dirigée par Ollowain27, et "Caeruleus Stella" commandée par Lestad, sont signalées dans le canton de Schwyz.
    • 28 avril 1461 : Prise de Genève par l’armée "Gladiustorum", portant oriflamme de la principauté de Mayence, commandée par Comyr, et "l’armée des 7", portant oriflamme savoyard, commandée par White, vice-maréchal impérial. Annexion de la cité à la Savoie.
    • 2 mai, dans le but d’aller au devant des intentions de l’Empire et d’éviter le combat, le château helvète tombent entre les mains de l’armée Sicut Aquila, dirigée par Michel Blair, capitaine fribourgeois. Le conseil des XII, jugé trop favorable à Genève est renversé, les agréments retirés aux armées Fatum et Eldorado. Des voix suisses s’élèvent et parlent de trahison et dénoncent un complot fomenté par Gaia, maire de Fribourg.
    • 4 mai 1461 : Prise de Fribourg par les armées ludoviciennes et établissement d'un conseil de Guerre impérial en Helvétie.
    • 22 et 24 mai, des convois de dignitaires impériaux italiens transportant d’importants volumes de richesses et de marchandises sont interceptés dans les cols alpins par des combattants au service de la cause helvète. Guerre d'escarmouches en Helvétie.
    • 31 mai, Genève est séparée de la Savoie et devient franc comté impérial après que la liste genevoise ait emporté 39,4% des suffrages lors des élections ducales savoyardes du 16 mai.
    • 25 Juin 1461 décès de SM Eusaias, Gnia Reine consort devient Régente du Royaume de France.
    • 25 juin 1461 : proclamation impériale annonçant la fin de la guerre contre Genève.
    • 27 juin, début de la chevauchée de deux armées hétéroclites, « DTC » et « Deo Volonte », composées de patriotes helvètes, de genevois, de cavaliers de l'Hydre et quelques pousse-rapières de fortune, sous agréments berrichons.
    • 11 juillet, révolte genevoise. Le gouverneur impérial Valzan de Louvois est blessé, son armée détruite.
    • 16 juillet, reprise de la ville par les troupes impériales.
    • 22 Juillet 1461 SM Nicolas_di_Firenze, Roi de France sous le nom : Nicolas.1er
    • 5 août, prise de Bourg-l‘Empire par l’armée « DTC » de l’amiral Fernand,
    • 6 août, prise de Belley en Savoie par l’armée « Deo Volonte » de la capitaine genevoise Cameliane, qui, rapidement assiégée par trois armées impériales - l’armée italienne "Order of the Nemesi-Semper Fidelis", dirigée par le condottiere et controversé général de l’Empire, Marquis Margab, l'armée savoyarde "Dracones Alpinorum", dirigée par le capitaine Hasdrubal de Pendragon et l’armée "Comté Imperial de Genève" dirigée par le capitaine génois Edmondo, évacue rapidement la ville et disperse son armée.
    • 10 août, les genevois se révoltent contre le gouverneur militaire impérial Valzan et reprennent le contrôle de leur cité.
    • Du 10 au 15 août, l’armée « DTC » résiste à 40 contre 100 à 5 armées impériales et française, leur navrant moult capitaines.
    • Le 16 août, les impériaux entrent enfin dans Bourg, tuant un milicien savoyard étourdi, tandis que la DTC démobilisait entre Bourg et Mâcon, permettant aux rescapés de se disperser dans l’ordre et le calme et d’échapper ainsi à la furie vengeresse des soldats impériaux. Selon une source "genevoise", les morts et blessés côtés Empire et Français sont estimés à 55, dont 5 des principaux capitaines impériaux.
    • 14 août, le capitaine Wahl, général de l’armée suisse des Bocans, entre dans les murs de Genève avec l’accord de son gouverneur et maire issu de la révolte du 10 août, Benedict Lafamine. La cité helvète est rattachée à la Confédération helvétique, suivant en cela sa mine d’or de Nyon, annexée la veille.
    • 25 août, l’Empereur Ludwig Ier dans son armée "Leo Hollandicus | Pro Gloria et Patria" commandée par Findecano, est aux portes de Fribourg, siège de la diète helvétique.
    • 15 septembre 1461, prise et pillage de Konstanz, dans le duché d'Augsbourg, la ville abrite le tombeau de l'impératrice Adala Ière, elle tombe entre les mains de routiers semblant être menés par des aristotéliciens réformés de confession anabaptistes qui exposèrent publiquement leurs griefs contre Sa Majesté Impériale Ludwig Ier.
    • 1er octobre 1461, l’hôtel de ville de la bonne cité d’Annecy dans le duché de Savoie est investi et pillé par une soldatesque bigarrée menés par le capitaine Adrian. Le routier fait proclamer en gargote savoyarde que l’assaut était une réponse légitime aux « insultes » proférées par l’Empereur Ludwig à l’encontre de sa Provence chérie
    • 10 octobre 1461, bataille de Genève entre les armées du Comte de Genève, Enzo de Montbray-Sempère , l’"Ab Origine Fidelis" dirigée personnellement par ce dernier et l'armée "Comté Imperial de Genève" dirigée par Filippone, et celle des suisses, "La Camysole genevoise" commandée par Cameliane. Les armées impériales sont, détruite pour la première, repoussée pour la seconde.
    • 13 octobre 1461, bataille de Saint Claude entre l'armée "Comté impérial de Genève" du capitaine impérial Filippone de La Spezia, condottiere génois, et l'armée "La Camysole genevoise" de Caméliane. L'armée impériale est détruite.
    • 24 octobre 1461 : Mort de SMI Ludwig_von_frayner
    • 21 novembre 1461, SMI Comyr de Wettin est élu Empereur au premier tour de l'élection.
    • 3 décembre 1461, L'Empereur abroge le traité d'Hayenge, signant la fin de l'éphémère Comté de Genève.
    • 8 décembre 1461, exécution par le tribunal d'Augsbourg de trois soldats genevois ayant pris part à la prise de Konstanz.
    • 18 décembre 1461, exécution par le tribunal de Genève de trois soldats notables impériaux tombés au combat lors de la bataille de Genève, en mesure de rétorsion aux exécutions du 8 décembre.
    • 23 janvier 1462, éviction d'Honorine de l'évêché de Genève par l'armée "Coup d'chiffon" dirigée par Kartouche, mandaté par l'avoyerie de Genève. Elle est remplacée par Léamance comme "epousseteur de la cathèdre de Genève" chargée de mettre en place à la cure les représentants des deux communautés orthodoxe et réformée en alternance.
    • 5 février 1462, application d'une peine de dix jours de prison et de 500 écus d'amende à Honorine, évêque de Genève, par le Tribunal de Genève, suite au procès lancé en avril 1461.
    • 1 mars 1462, renversement de l'avoyerie de Genève par un mouvement coordonné par Aristokolès, Primat du Saint Empire et cardinal-archevêque de Besançon, et composé de gens de Lotharingie. Starkel, un riche comtois, prend la tête de l'avoyerie.
    • 2 mars 1462, démission de Starkel, laissant vacante l'avoyerie.
    • 3 mars 1462, prise de l'avoyerie par l'armée "Les Loups Gardiens de Saint Claude", dirigée par Sarani et portant étendard comtois.
    • 4 mars 1462, mis en ville franche de Genève par l'armée de Sarani



  • 1462 / 2014
    C'est bientôt là !




à suivre : qui veut cite et suit (en couleur)
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Personne
loquace


inscription le : 27/11/2007

MessageSujet: Re: Grosses Annales de l'Aristotélité vue depuis Genève - 1450 à nos jours   Mar 4 Mar - 20:52

Citation :
12, 13, 14 avril, assauts croisés infructueux. Le siège s'enlise.
Cette semaine là, j'ai acheté ma première houppelande. Elle était verte. Je ne voulais pas être enterrée en haillons ...
21 avril 1456, l'avoyer de Genève, Petitced, qui menait les négociations avec les assaillants, est assassiné par Yohann65, le curé de Genève, rallié aux croisés.

Ce post pourra être supprimé à envie Smile Merci pour ces résumés !!
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Bourgeois


chez moi : Genève
qualité particulière : Babouches à grelot
inscription le : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Grosses Annales de l'Aristotélité vue depuis Genève - 1450 à nos jours   Jeu 24 Avr - 10:06

Hopla ! Besoin d'aide pour éditer la chronologie. Quelqu'un jette un œil, s'il vous plait ?

[*]4 mars 1462, mis en ville franche de Genève par l'armée de Sarani.
[*]24 mars 1462, Proclamation du canton de Schwyz qui en appelle à la Confédération Sacrée et déclare hors la loi, « la chienne opprimante Sarani de la Fiole Ébréchée dit «la Folle», maîtresse d’Asmodée, le cochon étranger Starkel l’auto-proclamé Saint dit «le Bizarre», favori du Léviathan,Son Éminence dévoyé Aristokeles de Valyria dit «le Mystifié», intoxiqué de Belial ». Les vallées se militarisent, Grandson, Fribourg et Schwyz se dotent respectivement d’une armée.
[*]1er avril, pillage de Saint Claude par le clan Corleone et les cavaliers de l'Hydre
[*]3 avril, prise de Pontarlier par Leamance et quelques franc-comtois lothallergiques.
[*]10 avril, pillage de Luxeuil par des spadassins de la compagnie Fatum.
[*]15 avril, Les armées genevoises et les compagnies franches associées échouent devant les murs de Dole.
[*]21 avril 1462 , bataille de Besançon. L'armée Eldorado de la capitaine Hidatsa est détruite par les armées impériales des capitaines Sarani et White. Les armées genevoises "Bella Ciao" de la capitaine Cameliane et "spiritu hydroleone circus" du capitaine Kreems se replient en Confédération helvétique, suivies par les armées impériales.

_________________
Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière


Dernière édition par izaac le Ven 25 Avr - 10:45, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Leamance
Bourgeois


chez moi : Genève
qualité particulière : néant
inscription le : 20/10/2012

MessageSujet: Re: Grosses Annales de l'Aristotélité vue depuis Genève - 1450 à nos jours   Jeu 24 Avr - 11:20

soupire

http://forum2.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=728897

_________________

Genève c'est pas un bureau, c'est une âme, c'est un poème. Que dis-je? une Ode à la Liberté, une Onde de Vie. En prose, en vers, et contre tous.
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Bourgeois


chez moi : Genève
qualité particulière : Babouches à grelot
inscription le : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Grosses Annales de l'Aristotélité vue depuis Genève - 1450 à nos jours   Ven 25 Avr - 9:25

Et la bataille de Besac ?

_________________
Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière
Revenir en haut Aller en bas
Leamance
Bourgeois


chez moi : Genève
qualité particulière : néant
inscription le : 20/10/2012

MessageSujet: Re: Grosses Annales de l'Aristotélité vue depuis Genève - 1450 à nos jours   Ven 25 Avr - 10:18

et bien tu complètes le Vieux, tu complètes...

_________________

Genève c'est pas un bureau, c'est une âme, c'est un poème. Que dis-je? une Ode à la Liberté, une Onde de Vie. En prose, en vers, et contre tous.
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Bourgeois


chez moi : Genève
qualité particulière : Babouches à grelot
inscription le : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Grosses Annales de l'Aristotélité vue depuis Genève - 1450 à nos jours   Ven 25 Avr - 10:33

Ben je cherche la date !

_________________
Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière
Revenir en haut Aller en bas
Leamance
Bourgeois


chez moi : Genève
qualité particulière : néant
inscription le : 20/10/2012

MessageSujet: Re: Grosses Annales de l'Aristotélité vue depuis Genève - 1450 à nos jours   Ven 25 Avr - 11:07

Dans la nuit du 21 au 22 Avril, à priori.

http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=421587&start=765

_________________

Genève c'est pas un bureau, c'est une âme, c'est un poème. Que dis-je? une Ode à la Liberté, une Onde de Vie. En prose, en vers, et contre tous.
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Bourgeois


chez moi : Genève
qualité particulière : Babouches à grelot
inscription le : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Grosses Annales de l'Aristotélité vue depuis Genève - 1450 à nos jours   Sam 3 Mai - 11:21

Depuis le 21 avril ? L'armée du Coma Hydrolique s'est faite poutrée sous les murs de Chambéry, c'est ça ? par White et ses septs ? Il en reste des bouts ? Sarani est retournée à Genève sans avoir attrapé la Camysole ?

_________________
Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière
Revenir en haut Aller en bas
Cameliane
Bourgeois


chez moi : Dans les bras de son époux. Ou à genoux devant lui. Pour lui emberlifiquoter ses lacets.
qualité particulière : Avoyère de Genève - Capitaine de l'Edelweiss
inscription le : 07/08/2009

MessageSujet: Re: Grosses Annales de l'Aristotélité vue depuis Genève - 1450 à nos jours   Sam 3 Mai - 15:35

"Sarani est retournée à Genève sans avoir attrapé la Camysole ?" ==> oui, mais ce n'est pas la Camysole, c'est la Bella Ciao, armée de la Résistance. Makcimus, Sarani, White, Shenkj et Zauberelfeanke ont tenté de la prendre en étau, sans succès.



Revenir en haut Aller en bas
Emillane
Bourgeois


chez moi : Geneve
qualité particulière : Procureur
inscription le : 17/11/2012

MessageSujet: Re: Grosses Annales de l'Aristotélité vue depuis Genève - 1450 à nos jours   Sam 3 Mai - 22:02

Oui, il reste des bouts mais plus d'armée...White l'a poursuivie et liquidée.
Revenir en haut Aller en bas
Cameliane
Bourgeois


chez moi : Dans les bras de son époux. Ou à genoux devant lui. Pour lui emberlifiquoter ses lacets.
qualité particulière : Avoyère de Genève - Capitaine de l'Edelweiss
inscription le : 07/08/2009

MessageSujet: Re: Grosses Annales de l'Aristotélité vue depuis Genève - 1450 à nos jours   Sam 3 Mai - 22:43

Soupire...

J'avais envoyé une tourterelle à Ghala pour lui dire de démanteler l'armée... Elle était en rase campagne ou en ville ?
Revenir en haut Aller en bas
Emillane
Bourgeois


chez moi : Geneve
qualité particulière : Procureur
inscription le : 17/11/2012

MessageSujet: Re: Grosses Annales de l'Aristotélité vue depuis Genève - 1450 à nos jours   Lun 5 Mai - 21:11

En rase campagne
Revenir en haut Aller en bas
Cameliane
Bourgeois


chez moi : Dans les bras de son époux. Ou à genoux devant lui. Pour lui emberlifiquoter ses lacets.
qualité particulière : Avoyère de Genève - Capitaine de l'Edelweiss
inscription le : 07/08/2009

MessageSujet: Re: Grosses Annales de l'Aristotélité vue depuis Genève - 1450 à nos jours   Lun 5 Mai - 22:08

D'accord, m'en souviens maintenant, merci Emi.
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Bourgeois


chez moi : Genève
qualité particulière : Babouches à grelot
inscription le : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Grosses Annales de l'Aristotélité vue depuis Genève - 1450 à nos jours   Lun 2 Juin - 12:10

Citation :
◦21 avril 1462 , bataille de Besançon. L'armée Eldorado de la capitaine Hidatsa est détruite par les armées impériales des capitaines Sarani et White. Les armées genevoises "Bella Ciao" de la capitaine Cameliane et "spiritu hydroleone circus" du capitaine Kreems se replient en Confédération helvétique, suivies par les armées impériales.


- Et depuis ?

Chambéry ? date ? Destruction de l'armée de Kreems par White ?

- 27 mai 1462, la caraque de guerre genevoise du capitaine Cendres, "Le jardin des Délices", coule la caraque de guerre "Starkel-I", le foncet "Le Phare du Monde libre " et la nave " Esperanza" dans le port de Saint Claude.
- 2 juin 1462, bataille de Pontarlier. L'armée des bocans du capitaine grandsonnois Sparo, fond dur l'armée "INSFESTISSUMAM " sous étendard royal français, menée par le capitaine Damescence. Les français sont défaits dans les faubourgs pontissaliens, leur étendard détruit.

_________________
Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière
Revenir en haut Aller en bas
Michel Blair
badaud


chez moi : Fribourg
qualité particulière : Aucune
inscription le : 04/03/2011

MessageSujet: Re: Grosses Annales de l'Aristotélité vue depuis Genève - 1450 à nos jours   Lun 2 Juin - 17:58

7 Juin 1459 Assaut de trois armées des croisés. La milice genevoise, l'armée de l'Edelweiss ainsi que la Sicut Aquila défendent les murs, Michel tombe au combat après être venu au secours de sa soeurette, il vengea celui qui avait osé la blesser.

Défense de Genève:

02-06-1459 04:05 : Vous avez frappé Lladrane. Ce coup l'a probablement tué.
07-06-1459 04:05 : Vous avez frappé Gaetan59440. Ce coup l'a probablement tué.
07-06-1459 04:05 : Aorine vous a porté un coup d'épée. Vous êtes mort au combat.

Croisade Juin 1459 contre Genève - Possible Camy a plus d'info. Je sais que la Sicut fut dirigé par Brunovonquerfurt après ma blessure, pour détruire les restants de croisés avec l'Edelweiss.
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Bourgeois


chez moi : Genève
qualité particulière : Babouches à grelot
inscription le : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Grosses Annales de l'Aristotélité vue depuis Genève - 1450 à nos jours   Mar 3 Juin - 11:33

- merci capitaine.

ce qui nous donne un problème de chronologie pour cette période du 7 au 19 juin 1459...

_________________
Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière
Revenir en haut Aller en bas
Aelig
Bourgeois


chez moi : Genève
qualité particulière : Tribun
inscription le : 22/02/2011

MessageSujet: Re: Grosses Annales de l'Aristotélité vue depuis Genève - 1450 à nos jours   Mar 3 Juin - 14:27

Le siège a pris fin le 10 juin 1459.
2 armées croisées sur 3 ont explosé. Je me souviens, un grand massacre, j'étais au comptage. Peut etre 60 pertes, mais j'ai la mémoire des chiffres qui flanche.

Spoiler:
 

Cameliane était auparavant tombée de son cheval, me semble, lors de la reprise de Genève.
Ordo ab Chao, avec un reliquat de 5/6 soldats s'est retrouvée éjectée sur le noeud savoyard.
Cameliane a été fauché en cherchant ladite armée.
la Sicut dirigée par Brunovonquerfurt  a tapé dessus sans la détruire dans l'indifférence des savoyards.
A ne pas oublier, la chevauchée de Wahl  (armée des bocans) qui détruit une armée bretonne, venue en renfort, sur le noeud franc-comtois au lendemain de la défaite des croisés. Le 11 peut être.

Navires coulés : "La caraque Le Saint-Arkel I" de Starkel dans le coude de Saint Claude. Les deux autres au port de Genève.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Bourgeois


chez moi : Genève
qualité particulière : Babouches à grelot
inscription le : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Grosses Annales de l'Aristotélité vue depuis Genève - 1450 à nos jours   Mer 4 Juin - 8:33

édité, merci.

_________________
Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière
Revenir en haut Aller en bas
Cendres
Nettoyeur


chez moi : Au fond à gauche
qualité particulière : Martyre
inscription le : 18/04/2011

MessageSujet: Re: Grosses Annales de l'Aristotélité vue depuis Genève - 1450 à nos jours   Jeu 2 Oct - 19:32

Je rappelle que ces navires coulés sont un accident !
En aucun cas un acte de guerre ou quelconque méchanceté de ma part. J'ai envoyé un courrier à Mr Starkel, il n'a pas fait suivre ses assurances (c'etait une caraque marchande pas de guerre).
Le phare du monde libre etait le navire de Curtis qui avait été volé par Shenkj, accident aussi...
Esperanza, une nave genoise. Accident en voulant eviter un canard sur le lac.
Les deux derniers navires étaient très mal amarrés dans le port de Geneve.
Il n'y a pas eut de mort, je tiens qu'on le note. Accident, pas de mort.

Août 1462 : nombreuses tentatives de révolte et d'attaque de la Bella Ciao sur Geneve encore spoliée de ses droit de vote, (ville franche). Maethor et Cameliane aux commandes
Septembre 1462 : Destruction des armées de Shenkj et Maximus (orthographe ?) par la Bella Ciao.
Maethor et Cameliane aux commandes
(là il faut demander à Maethor et Camy pour plus d'infos, ils se sont occupé de tout)

Le 2 octobre 1462 : Prise du Diocese de Lausanne. Le Romain Scarpia est évincé au profit du Réformé Kirkwood
Revenir en haut Aller en bas
iZaac
Bourgeois


chez moi : Genève
qualité particulière : Babouches à grelot
inscription le : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Grosses Annales de l'Aristotélité vue depuis Genève - 1450 à nos jours   Ven 10 Oct - 9:11

C'est quelle date, les batailles des faubourgs de Genève entre la bella Ciao et les armées Shenkj & Maximus ?

_________________
Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Grosses Annales de l'Aristotélité vue depuis Genève - 1450 à nos jours   

Revenir en haut Aller en bas
 
Grosses Annales de l'Aristotélité vue depuis Genève - 1450 à nos jours
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» pas de selles depuis 3 jours
» Qu'elles ont étés vos plus grosses tempêtes !
» Plus de 1.000 soldats étrangers morts en Afghanistan depuis 2001
» Haute Fidélité et Home cinema
» les petites bêtes ne mangent pas les grosses mais...

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
 :: Consistoire de la République de Genève [lecture & écriture pour tous] :: Bibliothèque des lois, Histoire de Genève et de ses habitants-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: