AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Invasion impériale de 1461 (Luwig von Frayner) : Propagande

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Notwen de la Concorde
Bourgeois
avatar

chez moi : bonne humeur
qualité particulière : Conseillère, banquière...
inscription le : 27/11/2007

MessageSujet: Invasion impériale de 1461 (Luwig von Frayner) : Propagande   Lun 2 Sep - 22:21

J'ouvre ce sujet pour recenser les beaux discours de propagande de cette guerre.  Celui de Ludwig m'en a donné l'idée, il est évident qu'on peut y adjoindre les autres.
Si nécessaire, je remettrai le tout en ordre chronologique, pour qu'on si retrouve.


Le 26 août 1461 : Léamance envoie un sympathique courrier de bienvenue aux nouveaux arrivants :

Aelig, repris par Léamance a écrit:
Titre : Le guide du voyageur à Genève.

Salut à toi l’étranger(ère) !

Je suis Léa, Membre du Consistoire de Genève (prononcez jnèèèève) et vous souhaite la bienvenue dans le canton de la République de Genève, Phare de l’Aristotelité, en cet an de Grâce 1461.
Ma fonction est de vous aider à profiter pleinement de la vie dans notre ville de Genève, c'est pourquoi je me dois de vous rappeler les lois et décrets qui vous concernent et que vous devrez respecter.

Tout d’abord, quelques informations qui vous seront utiles pour votre séjour chez nous :

- Au vu de la forte fréquentation touristique estivale, l'Avoyerie demande la plus grande prudence à tous lors des rassemblements en place publique, un mouvement de foule est vite arrivé.

- Une vague de voyageurs Italiens, Savoyards, Germains, Bataves et Comtois devraient arriver, en compagnie de l'Empereur Lulu, dans les prochains jours. Les Bourgeois de Genève vous recommandent de bien confirmer vos réservations dans les auberges, la capacité d'accueil étant limitée.

- Si vous êtes genevois(e), ce message est une malencontreuse erreur.
- Si vous êtes alémanique, bourbine, schwitzerdütsch et par chance de Zurich : Grûû'etzi !
- Si vous êtes italien(ne), désolé, notre dernière interprète a réussi à s’évader à la nage.
- Si vous êtes un(e) espion(ne), ce message s’auto-détruira dans 5 secondes.
- Si vous appartenez à un ordre de moines-soldats du genre austères, tautonniques ou templiers, inutile d’insister, nous avons déjà.
- Si vous venez visiter, l’avoyerie organise des visites commentées de la ville en plusieurs langues tous les jours. Sur réservation uniquement.
- Si vous êtes en quête du Saint Graal, nous ne vendons pas ce genre d’ustensile. Par contre, vous trouverez au marché des bocaux à poissons.
- Si vous cherchez une épouse, vous trouverez une excellente adresse de lupanar en gargotte : « Le repos du Lion ». Si vous cherchez un mari, adresser votre candidature à la tenancière de l'établissement « Les bureau entremetteuses » sur la gargotte.
- Si vous êtes brigand(e) et souhaitez exercer vos talents dans le canton, sachez que nous avons une guilde de gentlemen extraordinaires découenneurs, boucaniers, empaleurs et autres tanneurs de peaux.
- Si vous êtes exilé politique, proscrit, excommunié ou simplement perdu, vous êtes enfin arrivé.
- Si vous êtes exilé flamand, l’Espagne, c’est pas ici !
- Si vous êtes de passage, notre relais de tavernes-auberges avec différentes ambiances thématiques vous accompagnent tout au long de la journée. NB : Il est possible de faire un sans-faute : fermeture de la dernière taverne + ouverture de la première à 4h30.
- Si vous désirez tout bonnement vous installer, alors, la bienvenue.

****

les lois et décrets :
- Le vendredi - jour du poisson - est le jour des Humbles. De ce fait, les emplois à l'Avoyerie (dans les champs ou abatages des bestiaux) sont réservés aux Vagabonds et paysans. (Autrement dit, aux niveaux 0 et 1). Tout érudit ou artisan trouvé à prendre un emploi se verra puni d'une amende. Soyons solidaires et aidons les plus démunis à trouver facilement un travail correctement rémunéré.
- La vente de bois et de fer est réservée à l'Avoyerie et aux camelots ambuleurs de la Compagnie du Léman.
****
Horaires des cultes :
Aristotélicien réformé : le vendredi, église saint pierrot, dite cathédrale. Vous ne pouvez pas vous gourer, c'est le bâtiment avec le clocher, sur la grand'place à côté de la statue de la lionne de Genève.
Aristotélicien romain : Désolé, le service est actuellement indisponible
****
Voirie :
Ne pas jeter de détritus par terre. Merci d’utiliser à cet effet les cochons roses et pour les emballages, les cochons eco-verts. Du 1er au 15 de chaque mois, le stationnement des chevaux, mulets et charrettes est autorisé du côté des numéros impairs des maisons bordant la rue. Du 16 au dernier jour du mois, le stationnement est autorisé du côté des numéros pairs. Pour les piétons, c'est l’inverse.

****

Vie nocturne :
De 18h à 20h : After-works
Après 20h : aucune information. L’omerta est de mise.

****

Publicité :
La prison de Genève offre trois menus, dont un végétarien.

****

Merci de votre attention. Je vous souhaite un bon séjour.
Attention à la marche en entrant.
Le 1er septembre : Trois armées ont rejoint sous les murs de Genève l'armée dans laquelle l'empereur s'est enrôlé comme soldat.
Sanctus fait proclamer la déclaration ci-dessous :

Sanctus a écrit:
Citoyens de Genève la libre ! Le gouverneur de la République vous parle.

Le Mal vient présenter ses sombres cohortes sous nos murs. Nous serons sans doute submergés mais nous allons lutter comme nous savons le faire ! Genève vaincra, soyez-en tous convaincus, amis comme ennemis. L'empire n'accepte pas le combat à la loyale, croyant écraser de sa botte le souffle de la liberté. Il s'en mordra les doigts et l'empereur "Tête de Cochon" devra rendre des comptes devant son Créateur !

Importantissime ! Dans les jours et semaines à venir, ne payez aucun impôt à la ville ! Genève n'en prélève JAMAIS. Ce serait de toute façon le fait des impériaux, habitués à pressurer leur population.

Déclaration des Bourgeois de Genève

A ceux qui aiment la Liberté ! Amen.

Depuis plusieurs mois déjà, les armées impériales aux ordres de l'empereur Ludwig dit la "Tête de Cochon" venues des quatre coins de ses terres ont décidé de manière unilatérale de faire la guerre à la République Souveraine de Genève, centre de l'univers et Phare de l'aristotélité. A chaque combat, cet entêté n'a subi que des revers, marqués dernièrement par le sac de deux villes de Savoie et par la libération de Genève par ses habitants et avec l'aide des vrais Helvètes.
Au lieu de demander l'ouverture de négociations de paix, Ludwig qui en a désormais gros sur le cœur, tel l'enfant capricieux pleurant devant son jouet brisé, a préféré continuer la lutte, sans trop savoir où donner de sa double tête d'aigle. Il est d'abord venu d'abord planter ses tentes devant Grandson, puis Fribourg. Tentative d'intimidation puérile d'un homme qui se croit sur ses terres dans la Confédération.
Il est aujourd'hui sous les murs de Genève et rassemble d'autres troupes en Savoie et ailleurs, raclant les fonds de tiroirs de sa population déjà bien émoussée. La masse de soldats qui se concentrent laisse à penser que la Cité du Phare n'est plus l'unique cible. C'est désormais plus largement de la Confédération, ses villes et ses mines dont il veut s'emparer.

Genève appelle solennellement tous les défenseurs de la liberté à prendre les armes contre le tyran car trop c'est trop. Il a franchi les bornes milliaires de l'arrogance et du désir de soumettre. Il faut lui couper la tête comme dirait le sage.
La bataille sera longue. Mais nous vaincrons car le Très Haut éclaire nos pas. Genève vivra éternellement comme vivra la Confédération qui est une idée neuve en Europe. Le respect et la défense du Libre Arbitre, cadeau du Très Haut, trouverons toujours d'ardents protecteurs en Genève et la Confédération.

Ludwig ! Renonce à ta guerre ! Rentre chez toi labourer tes champs et ta gueuse.

Sanctus, au nom du Consistoire.
Le 2 septembre 1461 : Genève est reprise par 4 armées impériales, qui entrent toutes dans les murs, suite à l'ouverture des portes par l'avoyer Sanctus.
L'armée "Leo Hollandicus | Pro Gloria et Patria" commandée par Findecano prend le contrôle de la ville, et affiche le message suivant en mairie.
C'est en quelque sorte une réponse à celui de Sanctus :

Ludwig von Frayner a écrit:
Genève outragée, Genève brisée, Genève martyrisée, mais Genève libérée.

Aujourd'hui, la paix est de retour dans notre bonne vieille ville de Genève. Après des mois d'agitation, de haine, et de souffrance, la folie brigande a pris fin, cette nuit, avec l'entrée des troupes impériales libératrices. Genève, ce peuple valeureux réduit en esclavage par des anarchistes, se retrouve enfin libre de pouvoir mener son propre destin, avec pour phare, non plus le crime, mais l'Empire et son Empereur.

Vous qu'on poussait à commettre chaque jour de multiples crimes et blasphèmes, vous qu'on a asservi pendant des années, vous obligeant à vous sacrifier pour des guerres que vous n'avez pas voulu, vous voilà aujourd'hui libre de pouvoir vivre en paix. Parce que la liberté, nous l'avons démontré, ce n'est ni le brigandage, ni l'hérésie. La liberté, c'est la justice, la paix et la sécurité. C'est la confiance et la tolérance. Après des mois de souffrance, cette sublime paix, vous l'avez mérité.

Les temps incertains où Genève était dirigée par des fous a pris fin, cette nuit, quand ces mêmes trublions ont fuit de la ville et vous ont abandonné, dans un paradigme de leur lâcheté habituelle, vous laissant en première ligne ; et quand les armées impériales, entrant en ville, vous ont épargné.

Festoyons ensemble, pour célébrer notre victoire. La guerre est terminée.
Le jour se lève enfin sur Genève. Un jour aussi mémorable que merveilleux.

Gloire à Dieu. Gloire à Genève.

_________________
Notwen de la Concorde aristotélicienne pour un monde de Paix et de Fraternité,
ex-Chancelière d'Helvétie,
Doyenne de la Faculté de Théologie à l'Université de Berne (et modératrice du forum)
Revenir en haut Aller en bas
 
Invasion impériale de 1461 (Luwig von Frayner) : Propagande
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les marins de la Garde Impériale
» Marine Impériale Japonaise (WWII)
» porter sur soi Topaze Impériale + Oeil de faucon
» Registres matricules de la garde impériale et infanterie de ligne
» [Justice Héraldique] Statuts du Tribunal Héraldique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Consistoire de la République de Genève [lecture & écriture pour tous] :: Bibliothèque des lois, Histoire de Genève et de ses habitants-
Sauter vers: