AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Répondre au sujetPartagez | 
 

 [RP] dialogues épistolaires avec l'avoyer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
luc la misère
loquace


chez moi : Geneve de temps en temps
qualité particulière : Ex juge de sa race pour deux mois a ben non quatre...
inscription le : 10/10/2011

MessageSujet: Re: [RP] dialogues épistolaires avec l'avoyer   Jeu 14 Fév - 15:51

Lisant avec plaisir des nouvelles de ce cher berger il s'empressa de lui écrire ça faisait tellement longtemps qu'il voulait le faire

Citation :

Salvé mon ami

Que Déos guide tes pas et te protège des bidasses

Je suis bien heureux d'avoir de tes nouvelles j'ai pensé mille et une fois a t'écrire mais toujours un truc a faire.... une mauvaise excuse..... de l'huile sur le feu.... un cardinal a provoquer..... enfin bref....

Je vois que vous découvrez de nouveaux horizons cela fait toujours du bien peu être arrives tu mieux a comprendre maintenant l'intransigeance qui fait la pureté du Lion ?
Apres Izaac c'est Crom le chancelier de la Confédération et on as accordé le droit de vote aux chevaux si tu ramènes des nouveaux dromadaires je suis sur que le vote contera triple!

Sion a enfin incisé dans l'immonde furoncle que leur concordat faisait les libérant ainsi de la malédiction de la mort lente qui les accablait depuis sa signature

Déos en soit loué!

Je reviens sur une petite chose qui t'avais un peu enquiquiné avant ton départ...dit pas non je le sait que ça t'avais enquiquiné!
la prise du cimetière de Pont a rien

Sache que j'ai eu lors de mon procès public des excuses de la part de leur conseil pour avoir fait usage des armes et massacrer quatre innocents Genevois ce qui avait déclenché cette opération vu que leur armée avait refusé le combat contre notre lance forte a plusieurs reprises et qu'on commençait a crever de faim

Ces Putois de malheur m'ont quand même fait roué et marqué au fer rouge de leur ignoble blason après s’être excusé comme quoi si on as fait une brèche la lumière n'est pas encore passé....

Une dernière chose mon ami je t'en parle a toi tu vois si tu veux en parler a Vero mais j'ai croisé en taverne un jeune homme ressemblant fort a ce si aimable Adriano mais cela semblait juste une ressemblance physique les manières n'était pas les mêmes il prenait la mouche dès qu'on parlait de guêpe
J'en fut troublé
Avez vous des nouvelles de ce cher homme?
Je n'en ai plus depuis si longtemps

En tout cas ça fait du bien d'avoir de vos nouvelles fait une grosse bise a Véro et a Aube et une bonne calbote au géant de papier prend soin aussi d'Anacron que je ne connais que de nom mais qui semble un brave homme bien que pacifiste comme toi
Chaque âme est précieuse a Déos a moins que ce soit celle d'un empaffé de papiste surtout si il est Toto nique

J'ai bien hâte de vous revoir pour que vous nous contiez toutes les merveilles de vos voyages en attendant au plaisir de te lire

Amicalement

Luc



Revenir en haut Aller en bas
Leamance
Bourgeois


chez moi : Genève
qualité particulière : néant
inscription le : 20/10/2012

MessageSujet: Re: [RP] dialogues épistolaires avec l'avoyer   Dim 17 Mar - 16:25

un pauvre pigeon innocent

Citation :
Bonjour,

Je voudrais voir avec vous si il aurais des possibilité
d'avoir des garde du corps pour venir sur Genève ou je penserais
emmenagé.

je vous en remercie

Père Filibert


-Ah ça c'est l'occasion de mettre à poil un Suppot de Rome. A voir avec les camelots/ambuleurs.


Et en pigeon suivi depuis la grotte

Citation :
bonjour

je sui en cour pour achetté un bateau et rentré chez moi a grandson

avez vous de la place pour ma barque ??


cordiallenemt l ombre


- Et ça c'est du boulot pour Schmurtz

_________________

Genève c'est pas un bureau, c'est une âme, c'est un poème. Que dis-je? une Ode à la Liberté, une Onde de Vie. En prose, en vers, et contre tous.
Revenir en haut Aller en bas
Personne
loquace


inscription le : 27/11/2007

MessageSujet: Re: [RP] dialogues épistolaires avec l'avoyer   Dim 17 Mar - 16:31

Genève est une ville d'accueil et de respect.
Notwen aurait dit de "Concorde".

Le Lion ne doit pas diriger Genève.

La liberté de culte existe ici.

Revenir en haut Aller en bas
Germaine
Bourgeois


chez moi : Chez les putois, en mission pour Deos
qualité particulière : Bombasse sessuelle
inscription le : 23/01/2013

MessageSujet: Re: [RP] dialogues épistolaires avec l'avoyer   Dim 17 Mar - 18:54

D'accord avec Phonya. Faut pas faire comme les papistes. Et pis on sait pas de quoi il est Père.

Se marre.
Revenir en haut Aller en bas
Leamance
Bourgeois


chez moi : Genève
qualité particulière : néant
inscription le : 20/10/2012

MessageSujet: Re: [RP] dialogues épistolaires avec l'avoyer   Dim 17 Mar - 20:03

Phonya, Germaine et Notwen sur le dos...vision de cauchemard. La Prima préfèrerait encore curer les latrines de Rome.

- Vous avez raison, merci les Conseillères éclairées.

puis en fouillant dans ses autres parchemins, tête baissée

- je filerai le boulot au Lion



- Bon pour celui là c'est Schmurtz et mon 'Pou qui vont être content. Le premier parce que y'a du stock de bois dans la mairie, acheté à un voyageur, et le second parce que j'ai retenu ses cours d'économie.

Citation :

Expéditeur : Axelius
Date d'envoi : 16/03/1461 - 18:19:18
Titre : Re: Echange bois contre poisson

Bonjour

Pas de souci, je vais repartir avec quelques poissons.
Il faut encourager les villes qui pratiquent le marche libre

Axelius

_________________

Genève c'est pas un bureau, c'est une âme, c'est un poème. Que dis-je? une Ode à la Liberté, une Onde de Vie. En prose, en vers, et contre tous.
Revenir en haut Aller en bas
Leamance
Bourgeois


chez moi : Genève
qualité particulière : néant
inscription le : 20/10/2012

MessageSujet: Re: [RP] dialogues épistolaires avec l'avoyer   Lun 18 Mar - 21:02

Citation :


Dame Iris,

C'est d'un ton dépité que je vous envoie cette missive. Izaac a laissé trainer son courrier, comme à son habitude, et je l'ai lu, comme d'habitude. Je le surveille, le fourbe, il est sans cesse en train de comploter.
Quelle ne fut pas ma déception de lire la mauvaise interprétation qu'il a été faite de mes échanges avec Satyne. Je lui assurais le total soutien d'une part du Lion de Juda, et d'autre part de Genève, au cas où ça tourne au vinaigre avec votre Duc. Ne demandant en échange qu'un développement de nos relations commerciales. Les temps sont durs, le poisson n'est pas toujours frais sur le marché de Genève, et cela n'est pas acceptable, quand on doit assurer l'augmentation des richesses de nos combourgeois. Ils sont tatillons ici, sur les résultats financiers.
Y voir une envie de domination du Lion de Juda est presque vexant, notre combat qui est réputé violent, a pour objectif unique l'anéantissement de Rome, et de ses suppôts. Annecy est le cadet de nos soucis, croyez moi. Si vous aviez l'occasion de venir en notre forêt, vous le constateriez amèrement. Je vous y convie. Vous vérifierez que notre quête n'est que spirituelle.
Mon 'Pou Esclandres, c'est pour cela que je l'aime très fort, a voulu vous exprimer son soutien en se paluchant toute la journée des missives, pensez vous un moment à l'état de son poignet? Moi oui.
J'ai nommé ce jour Roi-Lezard Diplomate pour vous éclairer sur les intentions de Genève. Je vous demande de lui réserver le meilleur accueil.
Ceci étant dit, je vous prie de trouver en courrier joint la facture pour le spectacle pyrotechnique auquel vous avez pu assister dans la nuit de Samedi à Dimanche. Cendres, un Genevois Ambuleur, le plus emmerdeur des marins que je connaisse, a pu assister aux réjouissances depuis Valence, son navire enlisé dans la vase. Donc depuis Annecy, c'était le premier rang, question placement dans les gradins.
Le montant total s'élève à 85 écus, la moitié de la somme versée à Raoulleglabre, pour les pigments colorés nécessaires au feu d'artifice. Meliandulys les a mélangé au salpêtre, lors du tir de canon depuis l'Al Saif Al Assad qui a coulé le foncet d'un Provencal Papiste, Herrick.
Dans l'attente de votre paiement,

Léa,
Avoyère de Genève

- Ca, c'est fait. Elle me gonfle la Bourgmestre d'à côté.

La missive traine nonchalemment sur le bureau.


_________________

Genève c'est pas un bureau, c'est une âme, c'est un poème. Que dis-je? une Ode à la Liberté, une Onde de Vie. En prose, en vers, et contre tous.
Revenir en haut Aller en bas
Esclandres
loquace


chez moi : .
qualité particulière : ..
inscription le : 01/02/2013

MessageSujet: Re: [RP] dialogues épistolaires avec l'avoyer   Mar 19 Mar - 0:29

Regarde la griffonade, la parcourt des yeux, puis regarde Léa

Tu dis Dame toi ?... T'es ben une femme ! T'sais flatter.
Revenir en haut Aller en bas
Leamance
Bourgeois


chez moi : Genève
qualité particulière : néant
inscription le : 20/10/2012

MessageSujet: Re: [RP] dialogues épistolaires avec l'avoyer   Mar 19 Mar - 0:42

...


oui je suis une femme. Tu pensais avoir épouser du poilu bedonnant?


La Prima n'est pas un modèle de féminité, certes..mais certains indices trouvées en fond de cale...bref.

_________________

Genève c'est pas un bureau, c'est une âme, c'est un poème. Que dis-je? une Ode à la Liberté, une Onde de Vie. En prose, en vers, et contre tous.
Revenir en haut Aller en bas
Leamance
Bourgeois


chez moi : Genève
qualité particulière : néant
inscription le : 20/10/2012

MessageSujet: Re: [RP] dialogues épistolaires avec l'avoyer   Mar 19 Mar - 9:55

se tape la main sur la tête

- merdum, j'avais mal lu le courrier d'Izaac...c'est pas Iris qui lui écrivait, mais un certain Guylhem. ca va encore faire jaser cette histoire...

_________________

Genève c'est pas un bureau, c'est une âme, c'est un poème. Que dis-je? une Ode à la Liberté, une Onde de Vie. En prose, en vers, et contre tous.
Revenir en haut Aller en bas
Iskander
loquace


chez moi : Transhumant
qualité particulière : sans
inscription le : 13/12/2010

MessageSujet: Re: [RP] dialogues épistolaires avec l'avoyer   Sam 23 Mar - 11:06

Citation :
Le 23 mars 1461, depuis les rives de la Garonne,

Mon Avoyer, Cantonnier, ou le titre que l'on donne maintenant à celle ou celui à qui les bourgeois de Genève ont confié la charge de la République,

J'espère que la présente vous trouve en pleine félicité.

Le printemps vient. Il se sent partout.

Nous avons quitté Barcelone, toujours vivants et entiers, avec le Lecteur AnacrOn. Nous y avons joui d'un climat serein, même si nous y étions un peu perdus au milieu de gens dont nous ne comprenions pas toujours la langue.

La situation au Béarn ne s'améliore pas vraiment. Les réformés, ostracisés, vont sans doute s'en retirer et trouver un autre lieu où y vivre paisiblement leur Foi. Ou pas. Cette décision leur appartient.

Quelle qu'elle soit, je les vois avec plaisir reprendre du poil de la bête et revenir à la vie.

La méchanceté et la bêtise au Béarn les ont fort meurtris.

Je reste persuadé que l'épée ne permet pas d'imprimer durablement un message, de changer durablement les idées. Tout au plus peut-elle contraindre, un moment, et planter les graines d'amertume et de vengeance qui conduiront à la révolte quand elle ne contraindra plus. Si la plume n'a pu apaiser, guérir, fonder un "demain" serein durable, l'épée ne peut se retirer sans craindre de voir tout ce qu'elle a imposé emporté, tôt, ou tard.

C'est sans doute pourquoi aujourd'hui, les réformés pacifiques du Béarn recueillent la tempête du vent semé à l'époque par le Lion, avec tant de méchanceté.

Je peux me tromper, cela va sans dire. Mais, voilà, la Réforme y est toujours associée au Lion et à ses exactions, et les réformés vilipendés pour cela encore. Bouquet d'humanité, ou d'inhumanité ... Ce jour, il est fort probable que les réformés du Béarn s'en exilent, définitivement, suite à cela.

Le Royaume de Grenade ne s'est pas encore ouvert. Nous avons donc rebroussé chemin en quête de contrées où l'on peut comprendre la langue de son voisin.

Nous nous dirigeons présentement vers la Guyenne, où nous allons sans doute rester quelques temps, même si j'ignore encore où exactement.

Tout genevois en quête d'asile sera le bienvenu où nous resterons.

A très bientôt.

Cordialement,

Iskander
Voyageur transhumant, de la maison de la lanterne aux lucioles


Revenir en haut Aller en bas
Dioscoride.
Bourgeois


chez moi : Genève
qualité particulière : Ne rend pas de comptes
inscription le : 15/01/2012

MessageSujet: Re: [RP] dialogues épistolaires avec l'avoyer   Sam 23 Mar - 19:15

Iskander a écrit:
Citation :

La méchanceté et la bêtise au Béarn les ont fort meurtris.

Je reste persuadé que l'épée ne permet pas d'imprimer durablement un message, de changer durablement les idées. Tout au plus peut-elle contraindre, un moment, et planter les graines d'amertume et de vengeance qui conduiront à la révolte quand elle ne contraindra plus. Si la plume n'a pu apaiser, guérir, fonder un "demain" serein durable, l'épée ne peut se retirer sans craindre de voir tout ce qu'elle a imposé emporté, tôt, ou tard.

C'est sans doute pourquoi aujourd'hui, les réformés pacifiques du Béarn recueillent la tempête du vent semé à l'époque par le Lion, avec tant de méchanceté.


Le Borgne heureusement ne voyait que d'un œil...

En dehors du fait cher Iskander qu'un petit cours d'histoire te ferait du bien, je ne peux m'empêcher : Et en Périgord...les Réformés alliés des Ost locaux pourtant d'obédience Romaine ont-ils subi les foudres de la Reyne machinchose et de ses Croisés...moi et les noms...à cause du Lion ? La Teste nous a-t-elle jeté ma famille et moi sur les routes à cause de ce dernier ou de Reitres ou alors parce nous sommes des "hérétiques" pour eux et que nous avons osé ne pas le cacher ?

C'est si simple les raccourcis d'histoire pour défendre sa cause.
Quand on tape sur un clou et s'il s'enfonce, c'est la faute de qui ? Du clou, du marteau ou des mains qui tiennent les deux ? Pas si simple, hein.

Y'en a marre des belles tournures et des paroles purulentes qui prônent la paix et la concorde par la plume... C'est ainsi que Rome lève des croisade. C'est ainsi qu'on oblige les déserts au nom de cette Paix dont tu fais l'éloge pour ceux qui veulent exercer leur foi. Le Lion, avec tout les griefs que je peux lui porter...disons que je ne les lui porte pas vraiment à lui dans ce qu'il est, Le Lion donc ou les Reitres ne sont pas seulement des opportunistes qui portent les coups pour affaiblir Rome mais sont aussi ceux qui défendent la Réforme et ses partisans plus souvent qu'à leur tour. Les raisons de leurs venues en Béarn te seront mieux enseignées par d'autres que moi.
Et pour ta gouverne si jamais ces mots te parviennent cher Iskander, pour avoir été en Béarn comme mercenaire aux côtés du Lion oui, mais aussi de Reitres et de Genevois, je serais fort ennuyé pour juger qui était les plus "méchants" à l'époque. Je ne me souviens pas avoir joui de toute la liberté que je demandais quand j'ai voulu quitter Pau après avoir monnayé mon départ.

Les mots que je lis là sont ceux d'un curé, rien de plus, pas ceux d'un genevois, même non Réformé, que je pense être bien plus cultivé que moi.

Revenir en haut Aller en bas
Leamance
Bourgeois


chez moi : Genève
qualité particulière : néant
inscription le : 20/10/2012

MessageSujet: Re: [RP] dialogues épistolaires avec l'avoyer   Lun 25 Mar - 20:34

Léa écoute Dioscoride, à peine étonnée. Pourquoi est il aussi insupportabe ? le fond est pourtant de haute valeur. L'avoyère ne lui répond pas, et s'applique à répondre au courrier posé sur son bureau.

Citation :

Salvé Iskander

ton parchemin me met en joie. Qu'il est bon de lire le printemps par tes mots. Et toutes mes félicitations pour être resté aussi longtemps à Barcelone. Personnelement, leur indécision et leur molesse m'ont vite épuisée.

Pour votre voyage, je vous recommande Montauban. Sancte me file des boutons, mais on ne peut pas lui enlever d'avoir su utiliser sa grande intelligence, au service de la Réforme. Même si il a du pour cela faire de grands compromis. Son égo démesuré lui a permis de retomber sur ses pattes. Il a tout mon estime, à défaut de mon amitié.

Concernant le Lion, tu n'es pas sans savoir que je suis Sicaire.

De fait, ma réponse sera très claire.

Le Lion n'a de violence, que pour ses ennemis Romains. Et il n'hésite pas à frapper, avec ou sans sommation. Je te mets par contre au défi de lui reprocher son manque d'assistance à tout Réformé le demandant. Ainsi qu'a tout Hélvète. Son aide a parfois été refusée, et il n'a pas moufté.

Penses tu que l'on puisse engendrer uniquement en contant fleurette, les yeux bordés d'amour inconditionnel? non. Ah un moment où un autre, il faut se lier en couche. En en effet, parfois cela peut faire mal. Même saigner.

La gestation est alors longue, et l'accouchement fort douloureux. Ainsi en va la vie.

Genève rayonne ce jour, mais crois tu que le chemin fut facile, depuis la première graine? Non. Des morts par dizaines, et plusieurs croisades.

Alors à ce jour, Genève vous assure tout son soutien, à toi et tes proches Réformés, et le Lion n'hésitera pas à sortir la Sica. Mais faudrait voir à vous sortir un peu les doigts du séant, et arrêter de geindre.

Sinon ici, tout va bien, et serions heureux de vous voir lors du Grand Tournoi, à la mi Mai.

Que le Très Haut vous protège,

Léa
Cantonière de Genève

_________________

Genève c'est pas un bureau, c'est une âme, c'est un poème. Que dis-je? une Ode à la Liberté, une Onde de Vie. En prose, en vers, et contre tous.
Revenir en haut Aller en bas
Iskander
loquace


chez moi : Transhumant
qualité particulière : sans
inscription le : 13/12/2010

MessageSujet: Re: [RP] dialogues épistolaires avec l'avoyer   Mar 26 Mar - 8:29

[ Quelque part, sur les chemins de halage de la Garonne ... le 26 mars 1461 ]

Recevoir un pigeon essoufflé.

Lire ... et relire, étonné. La découvrir elle, Léa, "cantonnière" ... et la découvrir, mieux, avec émerveillement, par ses paroles de sens.

Mêler ses raisons aux miennes ... y trouver des justesses et des lieux ombreux. Retrouver certaines justesses de certains ombrages de Luc ... une manière de voir de monde, une manière de le vivre, et une manière dont le monde nous avait fait survivre, aussi.

Que répondre ... qu'il ne peut y avoir de lien durable qu'avec l'amour ... que la lame, si parfois indispensable, est un pis aller ... que l'amour de l'autre n'est pas contemplation, mais action, que sinon, il s'étiole ?

Que la force principale de l'épée est d'être au fourreau, affûtée comme un rasoir, prête à être tirée, et tenir la violence en respect ... qu'une fois au clair, qu'une fois le coup porté, elle a perdu sa force ?

Diantre, comment le dire ... comment l'écrire ... pour qui a survécu tant d'années de souffrance et de violence qu'elle sont devenues un mode de vie, de pensée, qu'elle sont devenues cardinales ?

Dieu doit bien se rire de nos efforts pour trouver un moyen de survivre, de vivre, ensemble, et nous grandir. Et, Dieu, facétieuse a permis à Genève d'être et de grandir, Phare de l'Aristotélité, pied de nez colossal à toutes nos certitudes.

Comment dire et écrire tout cela ?

Je ne savais.

Trouver Sancte serait sans doute ce qu'il y avait de mieux à faire pour l'instant.
Revenir en haut Aller en bas
Leamance
Bourgeois


chez moi : Genève
qualité particulière : néant
inscription le : 20/10/2012

MessageSujet: Re: [RP] dialogues épistolaires avec l'avoyer   Ven 12 Juil - 14:23

Sur le bureau d'Izaac traine le double de sa paperasse, dont sa dernière lettre à Valzan.

Citation :
(Genève, le 8 Juillet)

Bien le bonjour, monsieur le gouverneur militaire

Je suis Izaac, l'avoyer élu de Genève. Je vous serais reconnaissant de bien assurer la défense de ma cité contre d'éventuels assauts brigands, m'enfin, normalement, là, ils sont au bord de la méditerranée. Mais on n'est jamais trop prudent. En attendant, je m'en vais en retraite quelques jours pour fêter le rétablissement du cours naturel de la vie politique dans ma cité. On boira pas trop, promis et on rentrera pas trop tard. Faites pas d'bêtise, mon petit.

ps : si vous avez besoin d'une tomme de chèvre ou d'un bout de jambon ibérique, on doit pouvoir vous trouver cela.


Hopla

I

_________________

Genève c'est pas un bureau, c'est une âme, c'est un poème. Que dis-je? une Ode à la Liberté, une Onde de Vie. En prose, en vers, et contre tous.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [RP] dialogues épistolaires avec l'avoyer   

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP] dialogues épistolaires avec l'avoyer
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» nacelle MATRIX PRO de JANE compatible avec chassi LOOLA ?
» Poussette avec landau pour campagne
» Recherche poussette légère avec guidon
» Voyager en bus avec bébé ?
» accrocher des sacs sur une poussette avec guidon

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
 :: Consistoire de la République de Genève [lecture & écriture pour tous] :: Bureau de l'Avoyer-
Répondre au sujetSauter vers: